PARTAGER

Abdou Karim Guèye alias Karim Xrum Xax est libre. La liberté provisoire réclamée par ses proches et ses avocats lui a été finalement accordée hier par la troisième chambre correctionnelle de la Cour d’appel de Dakar. L’activiste avait été arrêté au début du mois de mai après avoir dénoncé dans une vidéo la fermeture des mosquées. Il avait ainsi été condamné quelques jours après à trois mois de prison ferme pour provocation à un attroupement armé non suivi d’effet et pour outrage à agents de police et de gendarmerie. Alité depuis un certain temps, Karim Xrum Xax avait été évacué au Pavillon spécial de l’hôpital Le Dantec. Ses avocats et sa famille ont toujours dénoncé son incarcération soutenant que son état de santé était incompatible avec la prison.
Le mouvement Nittu Deugg auquel il appartient avait alerté soutenant que «suite aux multiples opérations subies au cours des mois passés, la santé de Karim demeure précaire et est en inadéquation avec les rigueurs d’un séjour carcéral». La requête pour la libération de l’activiste s’est accentuée avec la liberté provisoire obtenue par le député Seydina Fall Boughazelli poursuivi dans une affaire de faux billets. A ce propos, ses camarades avaient dénoncé cette situation en ces termes : «Alors que des députés ayant manipulé ou contrefait des monnaies sont libres, Karim, qui n’a fait que demander l’ouverture des mosquées, est mis dans les geôles d’une justice déchue de son piédestal de neutralité.» Cette nouvelle doit être un ouf de soulagement pour ses proches qui s’inquiétaient pour sa santé jugée précaire. Se réjouissant de cette décision, son avocat joint par Dakaractu a soutenu que «rien ne s’opposait à la libération de Abdou Karim Guèye qui est malade».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here