PARTAGER

La cérémonie d’installation du nouveau Directeur général de la police nationale (Dgpn) a été une occasion pour son prédécesseur de faire son bilan à la tête de cette institution. Après près de 3 ans à la tête de la police et 37 ans de service dans ce corps, Oumar Mal part avec le sentiment d’avoir accompli sa mission. Faisant son bilan, l’ancien Dgpn estime que ces dernières années, des avancées ont été notées au niveau de la police. Selon M. Mal, c’est grâce au «travail intelligent en synergie avec les différents collaborateurs, un accroissement soutenu des moyens matériels, humains et infrastructurels mis à la disposition des forces de défense et de la sécurité» que ces résultats positifs ont été notés. Ainsi, souligne-t-il, «la délinquance en milieu urbain a été contenue dans des proportions de tolérance grâce à des moyens logistiques importants et des schémas de riposte mis en œuvre par les unités opérationnelles». D’ailleurs, il informe qu’une «étude exhaustive sur la délinquance à Dakar sera publiée» sous peu. Expliquant le choix de la région de Dakar pour cette étude, l’ex-Dgpn soutient que cette région est «le prototype de la délinquance qui rejaillit sur le reste du territoire».
Concernant les autres programmes, il informe que l’installation de vidéosurveillance dans Dakar et sa banlieue est en cours d’achèvement. Sur la liste du travail accompli, il y a le renforcement de la Police scientifique et technique, le maillage sécuritaire densifié avec un commissariat de police dans chaque chef-lieu de région. D’après lui, le renforcement des ressources humaines et leur capacitation ont été aussi notés. «L’Ecole de police a assuré la formation de plusieurs milliers de fonctionnaires de police, permettant de modifier le ratio police-population en temps de paix», a-t-il déclaré. Rendant hommage au Dgpn sortant, le ministre de l’Intérieur a fait savoir que «sous le magistère de Oumar Mal, la police a géré des crises profondes avec professionnalisme et satisfaction des autorités supérieures et de la population». A en croire Aly Ngouille Ndiaye, «la criminalité a beaucoup reculé sous sa direction».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here