PARTAGER
Sadikh Niasse, Sg de la Raddho.

Redorer le blason de la Raddho, c’est l’objectif de Sadikh Niass, nouveau secrétaire général de la Raddho. Le successeur de feu Aboubacry Mbodj promet de s’attaquer aux questions migratoires, de terrorisme, de trafic d’enfants et des ressources naturelles du Sénégal.

Après avoir assuré l’intérim depuis le décès de Aboubacry Mbodj, décédé en janvier 2017, Sadikh Niass a été confirmé secrétaire général de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’Homme (Raddho). A l’issue du 5ème Congrès de l’Ong tenu à Yoff ce week-end, M. Niass a battu au vote Malick Ciré Sy, coordonnateur de l’organisation à Diourbel, après le désistement de Philippe Diouf, professeur de philosophie au lycée Blaise Diagne. Ong non partisane et laïque, créée à Dakar le 21 avril 1990 par un groupe d’intellectuels africains, la Raddho est l’un des acteurs majeurs de la promotion des droits humains au Sénégal et en Afrique. Cependant, elle semble essoufflée depuis quelques années, surtout après le départ de Alioune Tine.
Elu pour 4 ans, Sadikh Niass décline sa feuille de route : «Je vais impulser les changements nécessaires pour que la Raddho puisse redorer son blason et gagner la place qu’elle occupait. On est en train de retravailler les textes qui régissent la Raddho. On va s’intéresser aux questions sur les ressources naturelles, des droits économiques et socio-culturels, de la migration, de la lutte contre le terrorisme, du trafic des enfants…» Dans les échanges entre les 79 présents lors de ce 5ème Congrès, il a beaucoup été question des moyens financiers, un problème que traîne la Raddho, membre observateur de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples (Cadhp) de l’Union africaine.
Pour cela, le mode de fonctionnement de la Raddho a été remodelé. Un président de Conseil d’administration a été élu. Il s’agit de Mouhamadou Mbengue, coordonnateur de l’Ong à Kaolack. Il sera assisté d’un vice-président, en l’occurrence Me Amadou Aly Kane, qu’il a battu au vote. «Nous allons mettre dans l’équipe qui va accompagner le secrétaire général un spécialiste de la recherche de fonds, que cela soit des fonds propres ou provenant des partenaires techniques et financiers», a fait savoir M. Niasse. Dans cette optique, la gestion des finances de l’organisation a été confiée à Pape Dianko Diankha, sorti vainqueur de son duel contre Ndèye Fatou Sarr.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here