PARTAGER

Par Abdou Latif MANSARAY

L’ancien secrétaire d’Etat chargé de l’alphabétisation, Youssou Touré, s’est encore prononcé avant-hier sur son éjection du gouvernement. Et cette fois, son discours a radicalement tranché d’avec la dernière fois. Cette fois-ci, M. Youssou Touré  a tenu à présenter ses «excuses au chef de l’Etat, à la Première Dame Marieme Faye Sall, ainsi qu’à sa famille” pour, selon ses propres termes, «avoir utilisé des propos incommodes» à leur endroit. Allant encore plus loin dans la repentance, M. Touré va répéter : «Je regrette beaucoup, je suis un être humain j’ai commis une erreur. Donc, en tant qu’être humain, c’est normal, après avoir pris une conscience nette de le situation, j’ai décidé de faire face à la presse pour présenter mes excuses au chef de l’Etat ainsi qu’aux membres du Gouvernement“.
L’homme qui a tenu à battre sa coulpe de manière aussi publique et dans retenue, avait, aussitôt rendue publique la composition du nouveau gouvernement, et après le constat de son absence dans cet attelage, eu des mots très durs à l’endroit du chef de l’Etat, dont il avait attaqué jusque les personnes les plus proches. Il faut dire que l’homme est coutumier de ces pratiques, lui qui, un jour, s’était vu retenir de claquer la porte du gouvernement par l’épouse du chef de l’Etat, Mme Marière Sall, née Faye. Certains disent qu’il avait sans doute pensé que la même stratégie allait produire les mêmes effets, mais n’aurait vu personne venir lui demander de ne pas couper les ponts. D’où le point de presse du samedi.
Dans le même ordre d’idées, mais sur un autre plan, l’ancien secrétaire d’Etat, a annoncé également sa décision de quitter le poste  du coordonnateur du Réseau des enseignants républicains qu’il occupait, «pour des raisons personnelles», va-t-il préciser. Il indique qu’il soumettra la décision au chef de l’État, qui va apprécier.
Quant à ses relations avec le président Macky Sall, Youssou Touré estime qu’il n’y a pas de raison qu’elles souffrent des dernières péripéties liées à la formation du gouvernement. Il précisera que «c’est un compagnonnage qui date de 2000 environ, et ce n’est pas maintenant que je vais y mettre fin. Je répète encore que j’ai commis un faute, et que je le regrette.” M. Touré. pour montrer la force de ces relations avec la famille du président, Youssou Touré va relater «une anecdote». A l’en croire, «il y’a quelques mois j’ai été atteint d’une maladie grave. Je ne pouvais même pas me tenir debout. J’avais des vertiges à tout moment. Et c’est la première Dame Marieme Faye Sall elle-même, qui m’a pris en charge, en me faisant évacuer en Tunisie. Donc après cette largesse de sa part, je n‘ai pas honte de m’excuser auprès de la famille du chef de l’Etat».
latifmansaray@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here