PARTAGER

La Maison d’arrêt et de correction de Mbour a vécu une journée cauchemardesque hier. En effet, un détenu s’est évadé de la prison avant d’être rattrapé par les gardes pénitentiaires à hauteur de Mballing, une localité distante de plusieurs kilomètres de Mbour.

Après une grève observée  par quelques détenus pour protester contre le surpeuplement carcéral, la longue détention,  le retard dans leur jugement, la torture lors des enquêtes préliminaires, démentie ensuite par les responsables de l’administration pénitentiaire, la Maison d’arrêt et de correction de Mbour a connu une évasion avortée. Le détenu avait mis en place un plan bien réfléchi : Il est passé par le quartier des femmes avant de prendre la fuite.
Mais, sa liberté sera confisquée au bout de quelques kilomètres : à sa poursuite, les matons, qui réussiront à le rattraper à hauteur de Mballing, distante de Mbour de quelques  kilomètres, vont le ligoter avec une ceinture pour le maîtriser. Originaire de Joal, il avait longé la plage pour certainement rentrer chez lui. A la Mac de Mbour, le régisseur, joint par téléphone, nie en bloc cette évasion. Sur place, on a été témoin de l’arrivée du détenu à bord d’un taxi-clando de couleur blanche au niveau de la Mac à 11H 55. Vêtu d’un survêtement blanc, d’un pantalon noir, escorté par trois gardes pénitentiaires, il avait une mine défaite. Il pense déjà à une nouvelle peine qu’il risque d’écoper pour évasion. Pourtant, il lui restait 6 mois à purger pour une condamnation de 2 ans pour le délit de vol. Pari perdu !
aciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here