PARTAGER

Khadim Ndiaye s’est fracturé la jambe. Une blessure contractée pratiquement à la fin de la rencontre qui a opposé son club le Horoya Ac au Wydad de Casablanca en quart de finale retour de la Ligue africaine des Champions.
Le portier sénégalais souffre d’une double fracture tibia péroné à l’issue d’une action intervenue à la 88e minute occasionnant le 5e but marocain (5-0).
Cette blessure est intervenue dans une incompréhension lors du dégagement d’un ballon avec son coéquipier Samassékou. Khadim Ndiaye a été évacué par une ambulance qui l’a conduit vers une structure sanitaire pour les soins à Rabat.
Quelques heures après, Khadim Ndiaye a été opéré avec succès ! Le gardien sénégalais a même livré ses premiers mots indiquant, au micro de nos confrères de Cis medias, qu’il va bien. «Je dis alkhamdoulilah. Il y a d’autres qui sont morts sur le terrain, moi je ne suis pas mort. Il ne faut pas s’inquiéter. Moi j’étais juste venu en guerrier pour me battre à côté de mon équipe. Je rends grâce à Dieu…», a-t-il laissé entendre.

Les larmes des joueurs et de l’arbitre
Les joueurs ont été les premiers à verser des larmes. Mais le fait le plus marquant de la soirée était que l’arbitre central de la rencontre ne pouvait pas retenir ses larmes suite à la grave blessure du gardien de but de Horoya Ac.
Khadim Ndiaye est hospitalisé depuis ce dimanche à Rabat suite à son horrible fracture tibia-péroné. Selon Almarssad Botola, l’Université marocaine de football a pris toutes les charges concernant son opération chirurgicale. Le président de la Fédération guinéenne de football a loué la sollicitude de son homologue marocain pour l’assistance médicale apportée au portier de Horoya.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here