PARTAGER

Le leader de Taxawu senegaal a fait un tour chez le Crd, puis chez la Plateforme Avenir senegaal bi nu begg. Khalifa Sall tente de créer un «large front» contre le régime qui se renforce de son côté avec l’arrivée de Idrissa Seck, Omar Sarr et autres.

Khalifa Sall multiplie les contacts avec l’opposition. Après Ousmane Sonko, il a rendu visite à une délégation du Congrès de la renaissance démocratique (Crd) le 10 décembre dernier, puis à la Plateforme Avenir senegaal bi nu begg, dimanche dernier. Avec Abdoul Mbaye et Cie, le leader de Taxawu senegaal veut «une large plateforme de rassemblement des forces de l’opposition et citoyennes en vue de défendre et préserver les acquis démocratiques, très sérieusement compromis depuis l’arrivée au pouvoir de Macky Sall et d’ouvrir la perspective d’une alternative politique crédible». Le communiqué conjoint informe que les deux délégations ont conclu leurs échanges par de «larges convergences de vues sur le diagnostic de la situation nationale» et appellent à un «sursaut patriotique et citoyen en vue de construire sans délai un front large et uni de l’opposition et de la Société civile». Sur les questions liées au processus électoral et à l’audit du fichier électoral, le Crd et Taxawu Senegaal souhaitent «maintenir et renforcer» le Front de résistance nationale (Frn) au regard des «résultats déjà obtenus dans le cadre du «dialogue politique»».
De même, la Plateforme Avenir senegaal bi nu begg et Taxawu senegaal ont noté, à la suite de discussions «franches et conviviales» sur la situation politique nationale, des «convergences parfaites» entre la vision et les objectifs qu’ils portent pour amener l’opposition à jouer son rôle avec «détermination, engagement et responsabilité». Là aussi, souligne le communiqué signé par les deux parties, cette convergence porte sur la nécessité de «consolider les acquis obtenus par le Frn et les partis de l’opposition engagés dans le dialogue politique». Les camps de Cheikh Tidiane Dièye et de Khalifa Sall se projettent également «d’œuvrer, avec tous ceux qui sont animés du même esprit, à la constitution d’un noyau autour de valeurs partagées, en procédant notamment à la relecture des conclusions des Assises nationales et à l’actualisation des recommandations de la Cnri». Les deux parties ont convenu de se retrouver «très prochainement» pour faire le point sur les démarches entreprises et approfondir leurs discussions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here