PARTAGER

Tout est bien qui finit bien. Le Conseil départemental de Kanel, qui n’avait pu tenir sa session ordinaire le samedi 14 octobre dernier, a finalement validé son Plan départemental de développement (Pdd). En effet, le président de l’institution, Abdoulaye Anne, et ses hommes avaient accusé «un groupe Apr animé et entretenu par le premier questeur de l’Assemblée nationale» qui avait boycotté la séance alors que d’autres conseillers s’étaient absentés. Ce qui expliquait l’absence de quorum qui a décidé du renvoi de la session. Mais, samedi dernier, informe un communiqué, le conseil a adopté la validation du Pdd et l’autorisation de signature de conventions de coopération avec les Yvelines et la Drôme en France «ayant trait à l’assainissement ainsi que l’affiliation des travailleurs à l’Ipm interentreprises de Matam nouvellement créée».
Si certains conseillers ont proposé que soit enlevé le premier point relatif au Pv purement et simplement, considérant que «le budget n’a pas été dans les règles de l’art», d’autres, en revanche, ont estimé qu’ils ont été convoqués pour «discuter d’un ordre du jour, et que cet ordre du jour devait rester inchangé». Le président du conseil, lui, a indiqué qu’«un budget voté, approuvé par le Préfet et exécuté ne devrait pas être source de blocage», non sans appeler les élus à «faire preuve de dépassement».
C’est dans cette ambiance, ajoute le communiqué, qu’«au final, le Pv a été adopté par 37 pour/contre 8 abstentions». M. Anne estime donc, qu’avec le Pdd, «Kanel dispose désormais d’un outil de travail indispensable à la bonne gestion du territoire départemental».
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here