PARTAGER

Le passage du ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye ce week-end à Diourbel n’est pas sans effet. Lors d’une Assemblée générale des anciens du Collège d’enseignement moyen (Cem) de Diourbel (ex-Cemt), l’ancien élève de cet établissement a annoncé l’existence d’un virement de 50 millions de F Cfa pour la réhabilitation de cette école. C’est la polémique et le monde enseignant se pose des questions sur l’utilisation de cet argent

C’est une question qui est sur toutes les lèvres : où est passé l’argent du Cemt ? En marge d’une Assemblée générale avec ses anciens camarades du Collège d’enseignement moyen technique (Cemt) de Diourbel, Aly Ngouille Ndiaye est largement revenu sur l’investissement qu’il avait annoncé pour la réhabilitation de son ancienne école, qui est dans un état de décrépitude très avancé. Il dit : «Je suis venu ici il y a plus ou moins 2 ans. J’avais demandé à une entreprise, dans le cadre de la responsabilité sociétale (Rse), de vous faire une enveloppe de 50 millions. L’entreprise avait donné son accord en promettant de faire cet investissement en deux tranches. Une première enveloppe de 25 millions en 2017 et une autre en 2018. Je dois quand même le dire, l’inspecteur qui gérait ce projet n’a pas été diligent. Il fallait que je l’appelle pour lui demander où il en était avec le projet.» Il précise : «Les premiers 25 millions ont été effectivement virés, j’avais donné la preuve au gouverneur sortant Mouhamadou Mousta­pha Ndao. J’ai vu les ordres de virement et je vais vérifier si le deuxième est venu ou pas. J’ai demandé au gouverneur de vérifier ce qui a été fait avec les premiers 25 millions et engagé les autres 25 millions car l’argent est disponible donc prenez vos dispositions pour le prendre.» Le ministre de l’Intérieur réagissait à une interpellation du principal du Cemt, qui lui demandait d’apporter des réponses par rapport à cet argent qui était destiné à réhabiliter cet établissement. «C’est 15 millions qui ont été décaissés et engagés. Le terrain basket que vous voyez et quelques réfections dont ce bâtiment ont été faits avec cet argent. M. le ministre aidez-nous pour qu’on puisse décaisser les 10 millions restants», a-t-il dit.
Une interpellation qui a jeté le froid dans les rangs des anciens élèves et de la communauté éducative. Les membres de l’Intersyndicale des enseignants de Diourbel ont fait une sortie pour déplorer «la situation qui prévaut au Cemt de Diourbel». Selon le porte-parole de cette intersyndicale, par ailleurs secrétaire général du Sels authentique, «ce dossier a été géré par l’inspecteur d’Académie sortant, M. Gana Sène, et le Gouverneur sortant Mouhamadou Moustapha Ndao». Il avance qu’ils avaient décidé de gérer ce dossier à leur manière. «Aucun partenaire n’était impliqué dans le processus ni de près ni de loin. Ils avaient démarré les travaux avec leur entrepreneur en nous faisant savoir qu’ils avaient juste reçu une enveloppe de 15 millions de F Cfa. A notre très grande surprise, Aly Ngouille Ndiaye qui était là le week-end a clairement déclaré qu’une enveloppe de 25 millions de F Cfa a été versée dans le compte de l’Ia», dit-il. Par conséquent, le syndicaliste interpelle l’actuel gouverneur et le nouvel Ia pour qu’ils rétablissent la «vérité d’autant plus que l’administration est une continuité. Cet établissement, qui date de plus de 50 ans, a beaucoup souffert de la vétusté de ses locaux au point que la protection civile avait même isolé des salles de classe et un bâtiment pour des raisons de sécurité. Nous voulons des réponses dans les plus brefs délais sinon nous n’excluons pas de saisir les plus hautes juridictions de ce pays à savoir l’Ofnac et le procureur de la République».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here