PARTAGER

L’ex-président catalan a été arrêté par la police allemande à la frontière danoise. Carles Puigdemont, sous le coup d’un mandat d’arrêt européen émis par l’Espagne, avait quitté le Danemark pour regagner la Belgique.

« Il a été arrêté aujourd’hui à 11h19 (09h19 GMT) par la police autoroutière du Schleswig-Holstein » a déclaré le porte-parole de la police allemande. Un peu plus tôt, Anna Grabalosa, le porte-parole de son parti avait reconnu que «cela s’est passé au moment où il franchissait la frontière germano-danoise. Il a été bien traité et ses avocats sont là-bas. C’est tout ce que je peux dire»

Carles Puigdemont avait fui à Bruxelles fin octobre 2017 pour échapper aux poursuites pour « rébellion » et « sédition » dont il fait l’objet en Espagne, à la suite de la tentative ratée de sécession de la Catalogne l’automne dernier.

L’ex-dirigeant indépendantiste s’était rendu en Finlande jeudi et vendredi pour y rencontrer des parlementaires et participer à un séminaire à l’université d’Helsinki. Il devait quitter la Finlande samedi après-midi mais personne ne savait dans la matinée où il se trouvait.

La police finlandaise a indiqué avoir demandé des précisions à Madrid sur le mandat d’arrêt international visant l’ex-président catalan, affirmant qu’elle ne l’appliquerait pas tant que le parquet finlandais n’aurait pas reçu les informations demandée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here