PARTAGER

Après la décision de la Cour de justice de la Cedeao, les leaders de Manko taxawu senegaal estiment qu’il ne reste à l’Etat du Sénégal qu’une seule issue : la libération de Khalifa Sall.

A 48 heures de la reprise du procès en appel de Khalifa Sall, ses alliés de Manko taxawu senegaal haussent le taux et exigent la libération «immédiate» du maire de Dakar. En conférence de presse hier, au siège du Fsd/Bj, les leaders de cette coalition sont revenus sur la décision de la Cour de justice de la Cedeao. Cheikh Bamba Dièye, Moussa Tine et Elène Tine dénoncent l’emprisonnement depuis plus d’un an de Khalifa Sall dans le cadre de la gestion de la caisse d’avance de la mairie de Dakar. «Nous avons toujours dénoncé l’arrestation du maire Khalifa Sall qui n’est rien d’autre qu’une forfaiture et qui est victime d’un procès politique. Cet arrêt rendu a fini de donner raison aux citoyens qui ont toujours défendu cette position et ne fait que rappeler ce que tous nous savions déjà. Il dit que Khalifa Sall n’a pas eu droit à la présomption d’innocence et, en aucune manière, son  procès n’est équitable. En d’autres termes, il est inimaginable que l’on puisse maintenir un tel individu en prison», a dit le leader du Fsd/Bj.
Selon lui, il y a «une association de malfaiteurs qui s’est constituée dans ce pays pour discréditer» Khalifa Sall et «bafouer ses libertés». Ce, souligne l’ancien maire de Saint-Louis, dans le seul but de «disqualifier un adversaire» en vue de l’élection présidentielle de 2019. «La seule voie qui reste, c’est la liberté intégrale, pure et simple de Khalifa Ababacar Sall», ajoute-t-il. En effet, estime M. Dièye, «l’arrêt de la Cour de justice de la Cedeao s’impose à l’Etat du Sénégal qui a, pendant longtemps, menti aux Séné­galais en leur faisant croire qu’il agissait pour le compte de la justice». Il ajoute que la Cour a «mis à nu la turpitude et la duplicité de l’Etat du Sénégal» et affirme que «la majorité de l’opinion sénégalaise est convaincue que Khalifa Sall  avait le droit avec lui».
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here