PARTAGER

Rattrapé par l’affaire de la drogue au Lamantin Beach, Luc Nicolaï a été arrêté hier par la gendarmerie à Thiès avant d’être renvoyé en prison, en application du mandat d’arrêt lancé contre lui par la justice. Il faut savoir que la Cour suprême avait confirmé en juillet dernier la décision de la Cour d’appel de Saint-Louis qui avait condamné Luc Nicolaï à 5 ans dont 1 avec sursis.

Il était à 4 appuis. Là, il est complètement à terre. L’homme d’affaires et promoteur de lutte Luc Nicolaï a été arrêté hier par la gendarmerie à Thiès dans le cadre de l’affaire Lamantin Beach pour laquelle il a été condamné en première instance et en appel. Il sera acheminé en prison puisque les gendarmes agissent en vertu d’un ordre d’incarcération. Même s’il a passé la nuit d’hier à la Section de recherches de la gendarmerie de Thiès.
C’était un cas pour les suiveurs des actualités judiciaires, car le promoteur qui vient de décrocher l’affiche Ama Baldé-Modou Lô avait épuisé tous ses recours devant les tribunaux. En juillet dernier, la Cour suprême avait confirmé la peine du Mbourois qui avait été condamné par la Cour d’appel de Saint-Louis à 5 ans de prison dont 1 avec sursis pour détention de drogue, association de malfaiteurs et complicité de tentative d’extorsion de fonds. Elle avait néanmoins infirmé le jugement sur les intérêts civils en lui demandant d’allouer, en compagnie de Djibrine Diop et de Abdou Khadir Kébé, à Bertrand Touly et à l’hôtel Lamantin Beach 300 millions F Cfa. En prime, la Cour suprême avait décerné un mandat d’arrêt contre le Mbourois. Jusque-là, il ne s’était rien passé. Comme si Luc bénéficiait d’un totem d’immunité qui l’épargnait d’un retour en prison.
En première instance, il a été condamné par le Tribunal correctionnel de Dakar à 5 ans dont 2 ferme et à payer 500 millions de dommages et intérêts. Non satisfait de cette décision, il avait fait appel devant la Cour d’appel de Dakar dont les juges avaient eu la main plus lourde en le condamnant à 5 ans dont 2 avec sursis. Luc Nicolaï, qui devait alors passer 3 ans en prison, s’était pourvu en cassation, même s’il était sorti entre-temps grâce à une libération conditionnelle. Il obtint d’ailleurs gain de cause parce qu’en 2013, la Cour suprême avait cassé le verdict de la Cour d’appel de Dakar pour ensuite renvoyer le dossier devant celle de Saint-Louis. Mais là aussi, le promoteur de lutte n’était pas au bout de ses surprises pour avoir vu sa peine encore une fois alourdie par les juges d’appel qui lui ont collé 5 ans dont 1 avec sursis et à payer 100 millions et 200 millions F Cfa, respectivement à Bertrand Touly et au Lamantin Beach, en guise de dommages et intérêts. Le verdict date du 24 octobre 2017. Cette nouvelle arrestation semble être l’épilogue d’une affaire qui rythme l’actualité judiciaire depuis quasiment 7 ans.
Condamné pour détention de drogue, association de malfaiteurs et complicité de tentative d’extorsion de fonds, Luc Nicolaï a poursuivi sa carrière professionnelle dans le monde de la lutte où il est roi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here