PARTAGER

C’est incroyable ce qui s’est passe sur nos routes. On meurt comme des mouches dans l’indifférence totale. Si on continue sur cette voie de l’impunité, les routes vont continuer à rester un mouroir. On se demande même si les gens mesurent l’ampleur du traumatisme. Ce qui s’est passé hier est le dernier acte d’une longue course des automobilistes vers l’abîme. Pourtant, ils ne ressentent même pas une quelconque pression politique et publique sur leurs comportements. Ça en devient un permis pour tuer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here