PARTAGER
Anta Mbow, Empire des enfants

L’Empire des enfants de Dakar a reçu hier un don composé de plusieurs produits alimentaires de la part d’artistes. Ces derniers, à la suite d’une vente aux enchères de tableaux, ont réservé 50% des recettes aux associations en charge des enfants retirés de la rue.

C’est avec le sourire aux lèvres que les gamins du centre d’accueil pour les enfants en difficulté, Empire, ont accueilli ce jeudi un important don. Sa nature est en effet de 40 kilogrammes de viande de bœuf, 20 poulets, 40 kilogrammes de poisson, 20 kilogrammes de lentilles, 25 kilogrammes de petits pois. Il faut compter également 25 kilogrammes de couscous, 25 kilogrammes de niébé, 25 kilogrammes de vermicelles, 5 cartons de spaghettis, 2 sacs d’ognons, 1 sac de pommes de terre. Des besoins exprimés par la présidente de l’Association Empire des enfants, Anta Mbow, sur demande des bienfaiteurs. Le geste vient d’artistes qui ont vendu 8 tableaux aux enchères. Et c’est avec ces recettes qu’ils ont donné 50% aux associations telles qu’Empire, une autre association basée à Mbao dans la banlieue qui lutte contre les enfants dans la rue, une école primaire située au quartier Ouakam. Pendant que 30% de l’argent de la vente des tableaux ont été remis aux artistes en difficulté en ce temps de pandémie liée au nouveau coronavirus. Mais aussi le ministère de la Culture et de la communication a participé dans cette action a hauteur d’un million de francs Cfa à travers le fonds «Force Covid-19».
Ce jeudi, c’est à travers une cérémonie sobre que Babacar Mbaye Diop et son ami Malick Mbow ont remis les produits au siège, sis à Fass Delorme. «L’idée nous est venue en pleine période de Covid-19. Malick et moi avons pensé que c’est un moment difficile pour les artistes, mais aussi pour les enfants. Les artistes, parce que c’est un moment où ils n’exposent pas, ils ne vendent pas, c’est un moment aussi en tout cas avec la vente que nous avons organisé de leur permettre de vendre leurs œuvres. Et pour chaque œuvre vendue, les 50% iront aux associations, les artistes aussi vont bénéficier des 30%», a indiqué Babacar Mbaye Diop. Ce dernier a profité de cette tribune pour remercier «les artistes qui, depuis le début de la pandémie, se sont engagés à travers des clips, des tableaux, des chansons. La communauté artistique s’est réveillée parce qu’elle s’est sentie concernée. Tous les artistes se sont mis à créer, c’était une période d’inspiration».
Pour sa part, Anta Mbow a «trouvé que c’est une belle solidarité». Pour elle, «quand on est dans une période très difficile, quand on pense aux autres, ça c’est une forme de solidarité qui est très importante. Le social aussi, quand on l’a dans son cœur, dans son sang, on ne peut pas faire autrement que de penser aux autres. Je trouve ça très noble». En outre, elle a rappelé que le centre qui s’occupe de la prise en charge totale d’une quarantaine d’enfants vit avec l’aide des partenaires, mais aussi grâce aux dons.
L’initiative portée par le Dr Babacar Diop et le portraitiste et architecte Daouda Mbow s’est réalisée grâce à la participation d’une quinzaine d’artistes plasticiens. Parmi eux El Sy, Tita Mbaye, Vieux Diba, Ndoye Douts, Mouhamadou Dia, Limalé Diop ou encore Kiné Aw.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here