PARTAGER

Assane Diouf a été condamné hier à 2 ans dont 9 mois assortis de période probatoire. Il fera l’objet d’un suivi médical d’ordre psychologique et psychiatrique sur ordre du juge. Il ne pourra recouvrer définitivement sa liberté que le 28 février prochain.
Il a été connu coupable des faits d’insulte par le biais d’un système informatique, d’outrage à agents de la force publique dans l’exercice de leurs fonctions et de diffusion de fausses nouvelles. Me Ciré Clédor Ly condamne une décision politique. «Le juge est allé trop loin. Sa décision n’est pas juridictionnelle, mais politique», a-t-il dit en rappelant les conditions de son rapatriement au Sénégal, après plus de 15 ans aux Usa. «Tout le monde sait comment est-ce que par des mensonges d’Etat, Assane (Diouf) a été livré à l’Etat sénégalais et comment est-ce qu’on a fomenté à le provoquer au niveau du commissariat pour pouvoir l’arrêter et le mettre en détention», fustige la robe noire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here