PARTAGER

Avec les multiples reports, le combat Ama Baldé-Papa Sow, annoncé pour le 25 décembre prochain, n’a toujours pas été annulé. C’est l’avis du responsable de la Communication du Comité national de gestion (Cng) de lutte, Thierno Ka. A l’en croire, des discussions sont toujours en cours pour sauver le combat.

Le combat Ama Baldé-Papa Sow n’est pas encore annulé. L’espoir est permis de voir enfin les amateurs déguster cette affiche décrochée il y a plus d’un an par le promoteur Assane Ndiaye. C’est du moins, l’avis du responsable de la communication du Cng, Thierno Kâ. Ce dernier dément toute annulation de ce duel. Même si le promoteur, avoue-t-il, peine toujours à respecter ses engagements vis-à-vis du Cng quant aux frais d’organisation et les frais de dédommagement dus aux lutteurs. «Le combat n’est pas annulé. Qui a parlé de dernier délai ? Il n’y a jamais eu question de délai», souligne Thierno Kâ. Et cela, malgré que les deux parties avaient décidé de ne plus lutter au-delà du 25 décembre, avec la sortie du secrétaire général adjoint de Fass, Bouba Thiaw dans Sunu Lamb, disant que leur lutteur ne disputera plus ce combat, Thierno Kâ de laisser entendre que ces deux écuries sont revenues à de meilleurs sentiments. «Les tractations sont en cours. Nous continuons de discuter avec les parties concernées», renseigne le responsable de Com’ du Cng qui espère une issue favorable d’ici la semaine prochaine. Et cela, dans l’espoir d’offrir aux amateurs de lutte ce derby entre Fass et Pikine.
Il faut noter que cela fait plus d’un an que le promoteur Assane Ndiaye a décroché le combat. Malheureusement, ce dernier a du mal à trouver la bonne date pour la tenue du combat. De report en report, le promoteur avait fini par jeter son dévolu sur le 23 juillet dernier. A cause d’un événement tragique de stade Demba Diop, avec la mort de huit supporters du Stade de Mbour lors de la finale de la Coupe de la Ligue, suite à l’affaissement d’un pan de la tribune découverte, le combat sera reporté en premier lieu. Malgré la mise à disposition par le ministère des Sports du stade Léopold Sédar Senghor, le promoteur peine toujours à se décider. Au point d’indisposer les deux lutteurs. Annoncé pour le 25 décembre prochain, le combat risque de connaitre un autre report, malgré la menace des deux camps.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here