PARTAGER

Le coordonnateur du Mouvement populaire pour l’émergence du Sénégal et de la coalition Idy2019 à Diourbel ne voit l’intérêt du dialogue national. Assane Sylla estime que seul le dialogue politique reste pertinent et nécessaire.

Quelle appréciation faites-vous de la participation de certains membres de l’opposition au dialogue national ?
Il faut vraiment faire la part des choses. Personnellement, je m’attendais plus à un dialogue politique parce que c’est insensé de faire un dialogue national avec quelqu’un qui a gagné à hauteur de 58%. C’est lui (Macky Sall) qui a signé les contrats pétroliers et gaziers, entre autres. Maintenant, sur le plan politique, en tant que membres d’une coalition de l’opposition, notre priorité c’est la reconstruction du fichier électoral.
Le Président Macky Sall a accepté la mise en place d’une commission indépendante pour un dialogue politique et s’engage à en res­pecter les conclusions. Cela vous rassure ?
Oui, après avoir réalisé sa forfaiture, il (Président Sall) peut faire ce qu’il veut car nous savons tous que l’élection présidentielle de 2019 est loin d’être transparente. Il y a évidemment eu forcing avec l’aide de son Conseil constitutionnel et de ses juges. Maintenant qu’il sait qu’il n’a plus la possibilité de briguer un second mandat, mieux vaut tard que jamais pour rectifier les erreurs. Nous prenons acte, mais restons vigilants et attendons la réalisation de ses promesses. Nous attendons de voir ce qu’il fera dans le cadre des élections locales et législatives qui se pointent à l’horizon. S’il se met dans une position de fédérateur en organisant des élections libres et transparentes, il va écrire son nom en lettres d’or dans les annales de la République. Par contre, si les élections sont organisées comme à l’accoutumée, il partira avec le déshonneur de tous les Sénégalais.
Pensez-vous que les élections locales vont se tenir à date échue ?
Je ne pense pas. Je crois que les Locales seront reportées parce que nous sommes actuellement dans un processus de dialogue qui va démarrer le 10 juin prochain avec une durée pas encore connue. Ensuite viendront les conclusions de ces concertations sur le processus électoral. Donc, tout ce processus peut prendre deux ou trois mois ; ce qui fait que les élections locales se tiendront sûrement l’année prochaine. Par contre, on devrait plutôt respecter le calendrier républicain ne serait-ce que par principe. En ce qui nous concerne, nous prônons le respect de la Constitution et de la loi électorale.
Envisagez-vous d’être candidat aux prochaines Loca­les ?
Ce sont les militants et les responsables de notre coalition qui décideront. Sachez tout simplement que nous sommes là pour servir notre localité et le département de Diourbel d’une manière générale. Je vous rappelle que nous évoluons toujours dans la dynamique de la coalition Idy2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here