PARTAGER

Seul candidat à sa succession, le président sortant, Ibrahima Wade, a été reconduit par ses pairs pour un nouveau bail de 4 ans à la tête de la Fédération sénégalaise des sports équestres (Fsse). Il devra conduire les destinées de l’Equitation sénégalaise pour l’olympiade 2016-2020. Et cela, à l’issue de l’Assemblée générale élective des instances tenue samedi dernier au ministère des Sports.

Tenue sous la supervision du directeur des Activités physiques et sportives, Léopold Senghor, représentant le ministre des Sports, et en présence du Secrétaire général du Cnoss, Seydina Diagne, la rencontre a été sanctionnée par l’adoption à l’unanimité du rapport d’activités techniques et du rapport financier et le quitus donné par le commissaire aux comptes. L’Assemblée générale ordinaire a été précédée de l’Assemblée générale extraordinaire, au cours de laquelle, les nouveaux statuts de la Fédération sénégalaise des sports équestres ont été adoptés. «Avec l’olympiade qui commence, une nouvelle page de l’équitation sénégalaise s’ouvre. Grâce à l’appui de tous les membres de la communauté équestre nationale qui nous ont renouvelé leur confiance, il s’agira de faire plus que par le passé en termes de massification de la discipline, d’amélioration des performances des athlètes, de percer  sur la scène internationale. Dans ce cadre, nous allons nous atteler au démarrage de la saison sportive 2016-2017, plus précisément le 18 décembre 2016.» C’est en ces termes que le président  Ibrahima Wade a décliné ses ambitions une fois réélu. Parlant des qualificatifs pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj) de 2018 à Buenos Aires, en Argentine, le Sénégal, selon M. Wade, se fixe l’ambition d’y participer. «Comme pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj) de Nanjing en 2014, le Sénégal va organiser courant 2017, les qualificatifs pour les Joj de 2018 à Buenos Aeres, en Argentine. Notre ambition est d’y faire participer une nouvelle fois, un cavalier sénégalais. En 2014, c’était avec Maeva Boyer», souligne, celui qui occupe le poste de Directeur général du Bureau opérationnel de suivi (Bos) du Plan Sénégal Emergent (Pse).
Pour leur part, les représentants du ministère des Sports, comme du Cnoss, ont salué l’esprit constructif qui a marqué les travaux et adressé les félicitations au président et aux nouveaux membres des instances fédérales. A noter que Ibrahima Wade était président intérimaire de la Fsse depuis 2008, suite à l’exil aux Etats-Unis, de son prédécesseur, le docteur vétérinaire Mohamed Diaw dit «Momo».
Par ailleurs, l’instance fédérale compte, dans les prochains jours, proposer à la tutelle, un Di­recteur technique national (Dtn). Un poste laissé vacant par Papa Seck devenu l’actuel Secrétaire général. Ce réaménagement s’inscrit dans le cadre d’une redynamisation fédérale afin de rendre les relations plus huilées entre l’instance nationale et la nouvelle Confédération africaine des sports équestres (Case) et la Fédération équestre international (Fei). Pour rappel, le Sénégal appartient au groupe 9 dans le découpage équestre mondial.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here