PARTAGER

Une commission d’enquête sur l’affaire des 94 milliards de F Cfa. C’est l’annonce du groupe parlementaire Benno bokk yaakaar qui entend la déposer dès lundi prochain. Et le ministre de l’Economie, des finances et du plan n’y voit «aucun problème».

La polémique sur les 94 milliards du TF 1451/R soulevés par le leader de Pastef est loin de connaître son épilogue. Dans un premier temps Ousmane Sonko avait accusé le directeur des Domaines d’avoir détourné la somme d’argent en question, avant de se limiter à sa «complicité». Le pouvoir, à son tour, affirme que l’ancien inspecteur des impôts avait réclamé une commission de 12 milliards aux héritiers du TF 1451/R. C’est donc accusations et contre-accusations. La Société civile, elle, réclame l’ouverture d’une enquête judiciaire pour fairee la lumière sur ce dossier qui occupe la précampagne de la Présidentielle du 24 février. En attendant, le groupe parlementaire Benno bokk yaakaar (Majorité) a annoncé hier, son intention de déposer dès lundi prochain (le 28 janvier) une demande de constitution d’enquête parlementaire. «C’est une décision que nous avons prise et je me chargerai de la mettre en œuvre», a promis Aymérou Gningue hier à l’Assemblée nationale. Poursuivant son propos, il révèle avoir autorisé à Ousmane Sonko la création de cette commission d’enquête depuis longtemps et ce dernier a «traîné les pieds mais s’il ne le fait pas d’ici lundi, nous allons la créer». Le ministre Amadou Bâ a salué la décision de l’Assemblée. «Je ne réponds à des propos de meeting parce qu’il (Sonko) les a tenus dans ce cadre. Cette commission (parlementaire), de manière tout à fait transparente, va permettre au ministère des Finances, devant l’Assem­blée, devant le Peuple, de dire exactement ce qui s’est passé. Cela ne pose aucun problème», estime-t-il.
Jeudi, le directeur des Domaines avait brisé le silence autour de cette affaire dite des 94 milliards. Dans un entretien avec L’Observateur, Mamadou Mamour Diallo a déclaré : «A ce jour, l’Etat a payé exactement 3 milliards 445 millions 475 mille francs. Car, par la suite, j’avais été informé de l’existence d’un litige entre certains héritiers lébous et Sofico, au sujet du rachat de leurs créances. Comme mesure conservatoire, j’avais immédiatement suspendu la procédure et, depuis lors, le dossier n’a bougé d’un iota. C’était bien avant les élucubrations de Ousmane Sonko. Mais je suppose que c’est plus porteur pour lui de m’attaquer sur 94 milliards que sur 3 milliards FCfa.» M. Diallo envisage d’ailleurs une plainte contre le leader de Pastef, mais seulement après la Présidentielle.
ndieng@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here