PARTAGER

L’ampleur de l’émigration clandestine inquiète Mamadou Diop Decroix. Le député du Groupe de l’opposition interpelle le gouvernement à travers une question d’actualité.

«Le Parlement a besoin de connaître la lecture que fait le gouvernement de ce drame quotidien et ce qu’il compte faire pour éradiquer ce désastre et, subsidiairement, secourir les familles en détresse», a écrit Mamadou Diop Decroix dans une question d’actualité au gouvernement sur la deuxième vague de l’émigration clandestine. Le vice-président du Groupe Liberté et démocratie considère que la réponse à ces questions «est d’autant plus nécessaire que des autorités compétentes interrogées récemment semblent s’en être lavées les mains au motif que le Sénégal n’avait pas un problème d’emploi». Dans sa question d’actualité adressée au président de l’Assemblée nationale, le leader de Aj/Pads exprime ses préoccupations. «La presse de ce 9 novembre 2020 nous signale que près de 2000 Sénégalais ont débarqué en Espagne en 1 mois dans le cadre de l’émigration clandestine des jeunes. Au moins 738 Sénégalais seraient arrivés en Espagne entre le 6 et le 8 novembre, soit en l’espace seulement de 3 jours. Enfin, les sources espagnoles nous apprennent que 400 embarcations, toutes en provenance d’Afrique et particulièrement du Sénégal, sont arrivées en Espagne en 11 mois avec un effectif estimé à 20 000 personnes», liste le député de l’opposition. Le plus inquiétant, juge Decroix, «est que le phénomène semble s’accentuer au jour le jour dès lors qu’il faut ajouter à ces chiffres ceux des embarcations interceptées par les services de l’Armée et les morts en mer qui se comptent désormais par centaines». Le Secrétaire général de Aj/Pads d’ajouter : «L’ampleur de cette poussée migratoire subite est observée dans un contexte où l’Europe est en train de vivre une deuxième vague du Covid-19 avec davantage de difficultés économiques en vue mais, malgré tout, nos jeunes migrants qui le savent parfaitement, préfèrent partir. Tel est le défi majeur à relever. Le défi d’une jeunesse qui a perdu espoir dans son avenir au pays et qui préfère braver la mort pour le quitter.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here