PARTAGER

Le député Madické Niang a hier officialisé sa démission de l’Assemblée nationale, pour laisser la place à son suppléant, Abdoul Aziz Diop, Secrétaire général de la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl). Cela fait suite aux demandes du parti de Me Wade à l’adresse du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, demandant à ce dernier de déchoir M. Niang de son titre de député.
Il faut rappeler que Madické Niang, qui avait d’abord perdu son titre de président du Groupe parlementaire du Pds à l’Assemblée nationale, après sa demande à son Secrétaire général Abdoulaye Wade de désigner un autre candidat à la Présidentielle, à la place de son fils Karim, avait déclaré avoir démissionné de ce parti. Par conséquent, les Libéraux étaient en droit d’attendre de lui qu’il rende à ce parti le mandat qu’il lui avait confié.
Par une adresse hier à ses sympathisants à travers les réseaux sociaux, l’avocat a indiqué qu’il n’avait gardé ce mandat de député «qu’à la demande expresse de Maître Abdoulaye Wade faite en présence d’un ami commun et à la suite de l’intermédiation de députés membres du groupe parlementaire Liber­té et démocratie». Il leur a également souligné que «suite à la déclaration publique solennelle et pleine d’émotion de Serigne Mountakha Mbacké, Khalife général des Mourides, par laquelle l’illustre Guide a précisé que mon statut est supérieur à toute position politique quel qu’en soit le niveau, je ne saurais m’accrocher à un poste de député».
mgueye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here