PARTAGER

La substance de l’intervention du ministre des Forces armées devant la représentation nationale s’est résumée au rappel de la vision du chef de l’Etat : «Sans sécurité pas de développement.» Pour le reste et comme à l’accoutumée, la «Grande muette» n’a pas fait affront à son surnom puisque le vote de son budget a été adopté à l’unanimité et sans débat. Hormis deux interventions de députés dont l’une de El Hadj Diouf qui s’est mué en laudateur de la vision du président de la République,  les députés sont passés directement au vote qui s’est déroulé sans anicroches. De plus de 150 milliards de F Cfa en 2016, le projet de budget pour 2017 a connu une inflation de 18,95% pour s’établir à précisément 179 348 673 540 F Cfa soit plus de 28 milliards de F Cfa d’enveloppe budgétaire. Ce sont les dépenses en transfert de capital qui concentrent plus du tiers de cette hausse en croissant de plus de 11 milliards de F Cfa par rapport à l’exercice précédent. Soit près de 84%. Seule stabilité de ce budget, les comptes spéciaux du trésor sont maintenus à 150 millions de F Cfa, un montant identique à celui fixé en 2016.
bdavid@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here