PARTAGER

La longueur des débats lors du vote du budget du ministère de l’Intérieur ont poussé les députés à voter hier soir le budget du Dé­par­tement des sports en mode fast track.

Le projet de budget 2020 du ministère des Sports, voté hier à l’Assemblée nationale, est arrêté à 24 783 737 928 francs Cfa soit une auguementation de 9 milliards sur le budget 2019. Un vote en mode fast track qui aura duré moins de deux tours d’horloge.
Programmé dans l’après-midi, le passage du ministre des Sports a finalement débuté aux alentours de 21 heures. Suffisant pour pousser les quelques rares députés, qui ont tenu à poursuivre les travaux après une journée marathon, à proposer à un rapide déroulement des travaux. D’ailleurs, beaucoup renonceront à la prise de parole pour éviter un prolongement de la session. Les interventions des députés ont été axées en grande partie sur des doléances dans le domaine des infrastructures.
Au chapitre des performances, le ministre a rappelé que la participation du Sénégal aux compétitions internationales de 2019 a intéressé 21 fédérations et gouvernements sportifs pour 36 opérations. Le Sénégal a remporté, sur le plan mondial, deux médailles d’or, trois d’argent et une de bronze. Sur le plan africain, les athlètes sénégalais ont rapporté 71 médailles d’or, 58 d’argent et 59 de bronze.
Concernant les perspectives pour l’année 2020, le ministre a indiqué que son département envisage d’ouvrir de nouveaux chantiers d’envergure à l’instar de la construction du stade Olympique de Diamniadio, de la reprise des stades Léopold Sédar Senghor, Maitre Babacar Sèye de Saint-Louis, Aline Sitoé Diatta de Ziguinchor, Lamine Guèye de Kaolack, Ely Manel Fall de Diroubel, Iba Mar Diop de Dakar, Piscine Olympique ainsi que la rénovation du Cneps de Thiès…
Un programme qui va s’ajouter aux projets en cours pour doter le Sénégal d’infrastructures sportives modernes et harmonieusement réparties, à même d’accueillir des événements sportifs internationaux à l’instar des Joj 2022.
Aux chapitres des plaidoiries des commissaires, il a été recommandé une accélération des travaux de réhabilitation du stade Léopold Sédér Senghor afin de permettre à l’Equipe nationale de football de recevoir ses matchs à Dakar. Ces derniers ont également déploré l’état de délabrement manifeste de la pelouse du stade Lat Dior de Thiès qui abrite actuellement les matchs de l’Equipe nationale.
Dans la même lancée, il a été magnifié par les députés le rôle important des sociétés nationales, à l’image du Port autonome de Dakar et de la Lonase qui accompagnent l’Etat pour le rayonnement du sport, convaincus que l’Etat ne peut pas tout faire. Sur ce chapitre, ils ont encouragé le ministre a diversifié le partenariat Etat/entreprises nationales pour le développement du sport.
Dans la perspective des Joj 2022, il est demandé au ministre de veiller à une bonne organisation de cet événement de dimension internationale, en étant au cœur du projet, en charge des décisions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here