PARTAGER

Le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne a réitéré que le secteur privé national sera impliqué dans la mise en œuvre de la seconde phase du Plan Sénégal émergent (Pse). Il a été encore interpellé hier sur la question par Baïdy Agne, à l’ouverture des Assises de l’entreprise 2019.

«C’est avec le secteur privé national que le quinquennat de la seconde phase du Plan Sénégal émergent (Pse) se fera. Ensemble, oui, nous le ferons.» C’est en ces termes que le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne a répondu au secteur privé national qui l’a encore interpellé sur leur implication dans la mise en œuvre de la seconde phase du Plan Sénégal émergent (Pse). Le Pm a exhorté le patronat sénégalais à saisir les opportunités pour la réalisation des 100 mille nouveaux logements sur les 5 prochaines années annoncés par le président de la République. Pour lui, le Sénégal peut faire plus d’un million d’emplois hors pétrole et gaz. Il a également encouragé Baïdy Agne, président du Conseil national du patronat (Cnp), et ses collègues à saisir les opportunités du marché d’environ 1,2 milliard d’habitants de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) dont le lancement officiel est prévu en juillet prochain.
M. Agne précise qu’il «est du devoir du Cnp d’alerter sur cette nécessité de se pencher dès à présent sur les enjeux du nouvel environnement commercial et juridique qui demandent le renforcement de capacités des trois dispositifs essentiels pour l’entreprise, notamment le Bureau de mise à niveau, le Tribunal du commerce, la Commission nationale de la concurrence». Il a par ailleurs estimé qu’il est nécessaire d’accélérer la mise en œuvre de la stratégie Sénégal numérique 2025.
Le Premier ministre a annoncé que le Sénégal projette dans les 5 ans à venir un taux de croissance moyen de 9%. Mahammed Boun Abdallah Dionne a toutefois indiqué que le taux de croissance est corrélé avec le taux d’investissement. Donc, dit-il, c’est le job du patronat de créer ces 9% et à l’Etat de créer les conditions pour rendre possibles les choses.
msakine@lequotidien.sn

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here