PARTAGER

L’insécurité, qui règne à Vélingara Ferlo, hante le sommeil des populations. Lourde­ment armés, des malfrats ont attaqué mardi aux environs de 20 heures, des boutiques appartenant principalement à des maures établis dans la localité depuis plusieurs années. Les victimes ont voulu se défendre, mais c’était sans compter sur la détermination des bandits armés jusqu’aux dents. D’ailleurs, par des coups de coupe-coupe, 4 commerçants ont été blessés et un autre, gérant d’un dépôt d’une pharmacie, a été atteint par balle.
Alertée, la gendarmerie de Ranérou est arrivée sur les lieux vers 23 heures à cause de l’enclavement de la localité, située à 45 kilomètres de la route nationale N°3. Ce temps a ainsi permis aux assaillants de se fondre dans la nature après leur forfait. Ils auraient emporté plus d’un million de francs Cfa.
Pour rappel, l’année dernière, un cas similaire s’était produit dans la même zone. Des passagers, qui revenaient d’un marché hebdomadaire du département de Koumpétoum, ont été battus et dépouillés d’importantes sommes d’argent par des individus munis d’armes à feu et d’armes blanches. L’attaque a eu lieu à Ngonor, une localité de la commune de Vélingara Ferlo. Les victimes étaient à bord de véhicules et avaient quitté le marché hebdomadaire de Payar pour rentrer. Sur la route, elles ont été interceptées par un groupe de malfaiteurs. Les assaillants avaient crevé les pneus des véhicules pour les immobiliser.
Les voyageurs ont ensuite été battus à coups de coupe-coupe et dépouillés de leur argent. L’insécurité galopante dans cette zone a amené la Gendarmerie nationale à construire la Brigade de Mbem-Mbem, qui est toujours en chantier.
d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here