PARTAGER

Une attaque à main armée dans la commune rurale de Guiré Yoro Bocar, située dans le département de Kolda, a viré au drame. Un des assaillants qui voulaient dévaliser une boutique a été tué.

Un assaillant tué sur le coup et quatre blessés graves du côté des populations, c’est le triste bilan d’une attaque armée survenue dans la nuit du dimanche au lundi à Guiré Yoro Bocar, chef-lieu de commune rurale dans le département de Kolda. A en croire les habitants, c’est une bande armée qui a fait irruption dans le village vers les coups de 3 heures du matin. Ces assaillants voulaient dévaliser quelques boutiques.
A la première boutique où ils commençaient leur forfait, les populations réveillées par le bruit se sont levées comme un seul homme pour s’opposer aux malfaiteurs pourtant bien armés. Cette résistance a fait naître une bataille rangée entre les populations de Guiré Yoro Bocar et eux pendant un bon bout de temps, avant que les villageois ne réussissent à tuer un des malfaiteurs. Les compagnons de ce dernier ont fui, emportant avec eux deux millions de francs Cfa.
Le corps sans vie de la victime est actuellement à la morgue de l’hôpital régional de Kolda où se trouvent les quatre villageois blessés pour des soins intensifs.
A en croire des témoins rencontrés sur les lieux, les assaillants communiquaient en langue peule et étaient à bord d’un véhicule. Ainsi, dans cette commune rurale située non loin de la frontière avec la Guinée-Bissau, les populations craignent pour leur sécurité, car l’électricité y fait défaut. Suffisant pour que la commune de Guiré Yoro Bocar et environs réclament des cantonnements ou postes de contrôle de la gendarmerie.
A signaler que ces dernières semaines, les attaques à main armée sont notées. Et la dernière en date est celle perpétrée dans une boutique située dans le périmètre communal. Ici, des hommes armés, à bord d’un camion, ont dépouillé le boutiquier avant de disparaître dans la nature. Pourtant bien avant ces événements, une station d’essence, un poste de santé et une boutique ont fait les frais de ce genre d’attaque sans que les coupables ne soient retrouvés et punis.
Pour l’heure, c’est la peur et la désolation qui habitent les populations de Guiré Yoro Bocar.
ehcoly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here