PARTAGER

Mohamed Ibn Chambas, représentant spécial du secrétaire général de l’Onu et chef du Bureau des Nations unies pour le Sahel (Unowas), manifeste sa colère et condamne l’acte terroriste contre un bus dans la province de Sourou, au nord du Burkina Faso. Quatorze personnes ont trouvé la mort dans l’attentat et dix-neuf autres ont été blessées au passage d’un bus, qui transportait des étudiants, sur un engin explosif artisanal dans la matinée du samedi 4 janvier. Il partage la douleur avec les «familles des victimes ainsi qu’au gouvernement et au Peuple du Burkina Faso». Il rappelle que l’Onu soutient le Peuple burkinabè dans sa quête de paix et de développement. Ce pays est frappé depuis des mois par des attentats sanglants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here