PARTAGER

Une bande de neuf assaillants a attaqué dans la nuit du dimanche au lundi la station d’essence Edk Oil du village de Sanar, située à la sortie de la commune de Saint-Louis et à quelques mètres de l’Université Gaston Berger. Les assaillants ont fait main basse sur la caisse de la boutique de la station et blessé le vigile en poste à la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (Cncas), située à côté, avant que l’un d’eux ne soit abattu par les gendarmes alertés par le voisinage.

Ce qui s’est passé à Sanar est digne d’un film de cinéma. Réputé être une localité calme, ce village situé au bord de la Route nationale 2 (Rn2) a été secoué par cette affaire de braquage qui a finalement mal tourné. Il était en effet 3h, selon une source, lorsque des hommes encagoulés au nombre de neuf, fortement armés, pénètrent dans la station Edk pour se diriger vers la caisse qu’ils ont vidée pour ensuite s’acharner sur le vigile de la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal qu’ils auraient copieusement tabassé. Seulement, pour ces malfaiteurs qui n’en seraient pas certainement à leur premier coup, ce jour n’était pas celui de leur chance, car alertés par le voisinage dès que les malfaiteurs ont débarqué, les éléments de la Gendarmerie nationale ont vite fait de se transporter sur les lieux pour les mettre hors d’état de nuire. Il s’en est suivi un échange de tirs au cours duquel un des malfaiteurs qui habiterait dans une localité située à quelques kilomètres de la ville de Saint-Louis a été abattu. Plus chanceux pour l’instant, les autres se sont fondus dans la nature, laissant derrière eux le corps sans vie de leur camarade et une bonne partie du matériel qui leur permettait d’accomplir leurs forfaits dont un véhicule et des cartouches. Le corps sans vie a été déposé à la morgue de l’hôpital régional par les sapeurs-pompiers et une enquête ouverte par la gendarmerie qui, ces derniers temps, a eu du pain sur la planche avec la multiplication des braquages et autres vols à mains armées dans la périphérie de la ville de Saint-Louis. Les pandores ont d’ailleurs marqué de bons points ces derniers jours pour avoir réussi à démanteler une bande qui écumait la zone de Gandiol et Ngallèle. Les membres de ce gang auraient été arrêtés à Gandiol dans une maison inoccupée en possession d’armes et de la drogue. Parmi eux, il y aurait la femme d’un des membres de la bande.
Selon une autre source, la gendarmerie aurait reçu il y a quelques temps des renforts d’une unité spéciale dont certains éléments auraient même participé à l’assaut lors de l’attaque de la station Edk.
Ce qui est sûr, c’est que les populations de Saint-Louis et environs vont pousser un ouf de soulagement après avoir vécu ces derniers temps dans la peur avec le braquage de plusieurs boutiques et magasins la nuit, aussi bien dans le périmètre communal que dans le département, parfois dans des zones où les interventions rapides des Forces de l’ordre sont difficiles à cause de l’éloignement. D’ailleurs, l’implantation de brigades de gendarmerie serait une aubaine dans des localités comme Gandiol qui polarise plusieurs villages et une bonne partie de la population du département de Saint-Louis.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here