PARTAGER

L’homme qui a attaqué ce vendredi à la machette des militaires français de l’opération Sentinelle à l’entrée de la très touristique galerie du Carrousel du Louvre au cri d’«Allah akbar», avant d’être grièvement blessé par le tir d’un des soldats, serait arrivé en France il y a seulement quelques jours en provenance de Dubaï. L’assaillant armé de deux ma­chet­tes qui a agressé ce vendredi matin aux cris d’«Allah akbar» des militaires déployés au Lou­vre, est soupçonné d’être entré en France par un vol en provenance de Dubaï, en se disant Egyptien dans sa demande de visa, mais son identité reste à confirmer, a-t-on appris de sources proches de l’enquête.
L’homme, « inconnu des services de police français», dit être né en Egypte et âgé de 29 ans, ont précisé ces sources, s’appuyant sur ses déclarations faites dans sa demande de visa. Des vérifications sont en cours pour déterminer avec certitude son identité, ont-elles ajouté. Le procureur de la République de Paris, François Molins, a tenu une conférence de presse hier (vendredi) à 20h 30, a annoncé le Parquet de Paris dans un communiqué. Le Parquet antiterroriste a ouvert une en­quête de flagrance pour «tentatives d’assassinats aggravées en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle».
Rfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here