PARTAGER

Le chef de l’Etat a défendu le ministre de l’Environnement et du développement durable, qui a fait l’objet d’attaque par un industriel sur ses agissements concernant l’interdiction du pastique au Sénégal. Macky Sall s’est montré satisfait de la politique que déroule sur le terrain Abdou Karim Sall pour protéger le Sénégal contre la pollution plastique et ses dégâts. En plus de son aval, le ministre de l’Environnement a le soutien de Macky Sall. Ceci, parce que le Sénégal, qui ne peut plus continuer à supporter le plastique, a adopté la loi n°2015-09 du 04 mai 2015 relative à la prévention et à la réduction de l’incidence sur l’environnement des produits plastiques.
Durant plusieurs mois, Abdou Karim Sall et les services relevant de son département ont mené des campagnes de sensibilisation à l’endroit des responsables de rédactions de la presse, des autorités administratives et territoriales et d’autres segments divers de la vie nationale pour la mise en application de la loi contre les déchets plastiques, qui devait entrer en vigueur le 20 avril 2020.
«Les plastiques font des dégâts dans l’environnement. Cela nous porte préjudice même dans la mer. Il y a cinq ans, en 2015, nous avons adopté une loi pour interdire l’utilisation des plastiques et les gens ont trouvé des manèges pour contourner cette loi. Récemment, nous avons renforcé cette loi pour vous permettre de prendre les devants mais cette situation ne peut pas continuer. A vous maintenant de trouver d’autres solutions pour éviter l’utilisation du plastique», a répondu le président de la République. D’après Macky Sall, il est temps d’appliquer cette loi qui régit l’utilisation du plastique. Le Président Sall invite les Sénégalais à faire preuve de discipline à l’instar de certains pays de l’Afrique, notamment le Rwanda. «C’est à notre portée. Nous avons une démographie plus forte que celle du Rwanda sauf que la rigueur est de mise là-bas. Il faut que nous apprenions à appliquer la loi. C’est dur, et nous sommes prêts à vous accompagner à faire des programmes industriels mais nous ne devons pas laisser le plastique gâcher l’environnement», a poursuivi le chef de l’Etat.
Remerciant le ministre, qui met ainsi en œuvre la politique du gouvernement, Macky Sall invite tout de même Abdou Karim Sall à rester collaboratif. «Il faut faire preuve de fermeté mais avec un visage ouvert. Dialoguer car vous avez le soutien du gouvernement et celui du président de la République», a conseillé M. Sall au ministre de l’Environnement et du développement durable.
«Nous avons investi et dédouané des milliards dans des sachets plastiques à l’entrée du pays. Le ministre de l’environnement est allé saisir ces sachets au niveau des boutiques. Je lui ai dit d’aller saisir les sachets au niveau même des frontières. Mais ce qu’on a déjà dédouané jusqu’à ce que l’argent entre dans les caisses du Trésor, au niveau même du ministère des Finances, venir après saisir la marchandise chez les commerçants, cela n’est pas cohérent», s’était plaint un commerçant répondant au nom de Serigne Cheikh au président de la République à l’occasion du Conseil présidentiel sur la relance de l’économie sénégalaise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here