PARTAGER

palais-de-justiceUn drame a été évité de justesse, hier, au Tribunal des flagrants délits de Dakar. Attrait à la barre pour des propos injurieux tenus à l’encontre de Serigne Touba, le prévenu Cheikh Mbacké Sakho a échappé à un lynchage au moment de la pause observée par les juges. Après l’incident, le procès a été renvoyé à demain pour des raisons de sécurité.

Hier, la tension était perceptible au palais de Justice Lat-Dior de Dakar. Un prévenu a échappé de justesse à un lynchage. N’eût été l’intervention des gendarmes présents au temple de Thémis, le pire allait peut-être arrivé. Le face-à-face entre Cheikh Mbacké Sakho et les magistrats a été finalement renvoyé à demain. Cette décision a été sollicitée et obtenue par le parquet pour des raisons de sécurité. Tout est parti de la pause observée par le juge du Tribunal des flagrants délits du Tribunal de grande instance de Dakar. C’est cet instant que des disciples mourides ont choisi pour s’en prendre à celui qui aurait proféré des propos déplacés à l’encontre du fondateur du mouridisme.
M. Sakho a été gardé par la suite dans un endroit sous la protection des éléments des hommes en bleu. A la reprise, l’adjoint au procureur de la République, Amadou Seydi et l’avocat de la partie civile, Me Ousmane Thiam, se sont entretenus brièvement sur l’incident. Cette entrevue ayant accouché du renvoi de l’audience n’a pas été du goût des plaignants. Des murmures ont fusé de partout dans une salle pleine à l’annonce de la décision.
Mis en liberté provisoire avant sa comparution d’hier, Cheikh Mbacké Sakho est poursuivi pour le délit suivant : «injure commise par le biais d’un système informatique envers un groupe de personnes en raison de son appartenance à un groupe qui se caractérise ou se distingue par la religion. Dans une vidéo qui circule sur internet, Cheikh Mbacké Sakho aurait tenu des propos injurieux contre Serigne Touba. Non contents de cette attitude, les membres de l’Association regroupant les petits-fils de Cheikh Ahmadou Bamba et de Mame Cheikh Ibra Fall ont attrait le mis en cause devant la justice.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here