PARTAGER

Le porte-parole du Khalife général des mourides a été très ferme contre les détracteurs du mouridisme en annonçant que sa communauté se défendra par tous les moyens.

Le porte-parole du Khalife général des mourides, Serigne Bass Abdou Khadre, a mis en garde, sans entrer dans les détails, les détracteurs du mouridisme, qui se livrent «à un exercice qui consiste à ternir l’image de la confrérie». Les mots sont à la limite dissuasifs : «Nous n’accepterons plus de subir des attaques de quiconque. Nous sommes prêts à y laisser nos vies pour défendre l’intérêt de Serigne Touba. Celui qui s’entête à vouloir ternir notre communauté sera responsable de ce qui lui arrivera.» Le porte-parole du Khalife général des mourides a fait cette sortie hier lors du Comité régional de développement (Crd), organisé dans la ville sainte pour préparer le prochain Magal prévu le 28 octobre prochain. Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’intérieur, qui présidait la rencontre, a sans doute bien noté cette sortie, qui montre l’exaspération de Serigne Bass. Accompagné d’une forte délégation, le ministre est revenu sur l’état des préparatifs de cet événement, qui draine des centaines de milliers de pèlerins chaque année.

A quelques jours de cette manifestation religieuse célébrant le départ d’exil de Serigne Touba, des mesures ont été prises pour permettre à Touba de ne pas revivre la pénurie d’eau notée l’année dernière. «Nous avons espoir que les 21m3 augmentés dans le réseau feront que les difficultés d’approvisionnement du liquide précieux seront résolues. Même si certains problèmes sont signalés à un certain niveau, des mesures concrètes seront prises. Et des camions seront même mobilisés pour assurer la distribution de l’eau. On va chercher à améliorer le réseau de manière générale pour régler certains problèmes de pression notés dans certains quartiers», a rassuré le ministre Aly Ngouille Ndiaye. Lequel promet que certaines localités de la ville sainte seront débarrassées des eaux stagnantes au moment où les autorités sanitaires se battent pour vaincre la dengue, qui en est à 55 cas et un mort confirmés.

L’opposition à Touba en même temps que le ministre de l’Intérieur

Alors que le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, présidait le Crd pour les préparatifs du Magal, les personnalités de l’opposition effectuaient leur «Ziar» chez le Khalife général des mourides, Serigne Moun takha Mbacké. Le leader de Tekki, Mamadou Lamine Diallo, et l’ancien ministre, Thierno Alassane Sall, ont fait le déplacement dans la capitale du mouridisme. Continuant à dénoncer la signature du contrat d’exploitation du Fer de la Falémé confiée à une société turque qui, selon lui, ne prend pas en compte les intérêts du Sénégal, Mamadou Lamine Diallo promet d’instaurer le jour du Magal «Journée de l’Afrique» s’il est élu Président en 2019.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here