PARTAGER

Le taximan Yoro Thioune a comparu ce vendredi pour attentat à la pudeur avec violence et pédophilie sur une mineure de 14 ans, nommée M. Diouf. Des faits pour lesquels il encourt 2 ans de prison ferme.

Par Justin GOMIS Le chauffeur de taxi Yoro Thioune avait perdu le contrôle de ses pulsions sexuelles quand il a vu la partie civile M. Diouf entrer dans les toilettes. Surpris par la sœur aînée de celle-ci, il a été poursuivi pour attentat à la pudeur avec violence et pédophilie. Il encourt 2 ans de prison ferme. Le jour des faits, M. Diouf était entrée dans les toilettes pour se soulager. Elle n’avait qu’une petite serviette qui couvrait à peine ses seins et ses hanches. En voyant cette jeune fille aux formes généreuses, Yoro Thiou­ne qui venait de descendre de son taxi pour se soulager aussi a complètement perdu ses freins. Sans se faire prier, il s’est introduit dans les toilettes où il a trouvé M. Diouf. Surprise, cette fillette a de­mandé au prévenu de sortir. Mais Yoro Thioune ne voulait pas l’entendre de cette oreille. Le chauffeur de taxi a tenu à rester avec la demoiselle dans les toilettes pour éteindre le feu qui brûlait sous son bas ventre. C’est ainsi qu’il a commencé à caresser les seins de la fillette en l’embrassant et en la tripotant. Il ne s’en est pas arrêté là, car le maniaque a tenté de pousser le bouchon plus loin en frottant son sexe contre celui de la jeune fille, en l’invitant même à se déshabiller. Le taximan ne parviendra pas à satisfaire sa libido, car au moment d’entrer dans les toilettes, la sœur aînée de la fillette avait demandé à celle-ci d’en sortir vite parce qu’elle voulait l’envoyer. Après une bonne dizaine de minutes d’attente, elle est venue vers les toilettes pour voir si sa petite sœur avait fini. Devant la porte des toilettes, elle a trouvé Yoro Thioune à qui elle a demandé s’il n’avait pas vu sa sœur. Mais le monsieur qui avait fini d’éteindre la lampe des toilettes a répondu par la négative. Elle a appelé M. Diouf qui a refusé de répondre en gardant le silence dans les toilettes. Cette présence de la sœur aînée avait mis en berne les pulsions du maniaque. C’est ainsi qu’après le départ de celle-ci pour aller faire elle-même sa commission, le taximan a regagné sa chambre. A son retour de la boutique, la sœur aînée a trouvé que la lampe des toilettes était rallumée, mais sa sœur n’était toujours pas dans leur chambre. Elle est retrouvée accroupie dans les toilettes par sa grande sœur. Soumise à un interrogatoire serré, la victime a craché le morceau en avouant être restée dans les toilettes sous les ordres du taximan et en racontant aussi tout ce qui s’est passé. Sur ce, M. Diouf est conduite à l’hôpital où l’homme de l’art n’a pas relevé de viol. Toutefois, le chauffeur de taxi Yoro Thioune a été conduit à la police où il a nié les faits au cours de l’enquête préliminaire. Devant la barre, le prévenu a encore nié les faits en soutenant avoir frôlé M. Diouf à l’épaule sans le vouloir. Et c’est à sa sortie qu’il a vu la partie civile dehors en train de l’attendre pour se plaindre de ce geste. «Je lui ai demandé pardon et je suis entré dans ma chambre», a-t-il ajouté. Ces déclarations contrastent avec celles de la sœur aînée, Daro Diouf, qui a réclamé 200 mille francs Cfa en guise de dommages et intérêts. Selon le représentant du Parquet, il y a un non-dit dans cette affaire. La fillette a entendu sa grande sœur l’appeler quand elle était sous la douche avec le prévenu, mais a choisi de se taire, fait-il remarquer. Le ministère public trouve que la fillette était consentante des caresses de Yoro Thioune. C’est pourquoi le représentant Parquet a demandé la relaxe pour le délit d’attentat à la pudeur et a requis deux ans ferme pour la pédophilie. L’avocat de la défense a plaidé la relaxe. Le prévenu sera fixé sur son sort le 14 février prochain. justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here