PARTAGER

En France, la justice française qui enquête sur l’attentat de 1994 contre l’avion du Président rwandais, Juvénal Habyarimana, vient d’ordonner la confrontation d’un nouveau témoin qui corrobore les accusations contre le régime actuel avec deux autres personnes déjà mises en examen, dont le ministre de la Défense James Kabarebe. Ce témoin affirme avoir eu la garde des deux missiles antiaériens qui ont, selon lui, servi à abattre l’avion, sur ordre de son chef, l’actuel Président rwandais Paul Kagamé. A ce jour, deux thèses s’affrontent toujours.
rfi.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here