PARTAGER

Quelques heures après l’inculpation du suspect de l’attentat de Manhattan, le Président des Etats-Unis, Donald Trump, a réclamé mercredi 1er novembre sur son compte Twitter la peine de mort à son encontre. M. Trump avait déjà évoqué la possibilité d’envoyer Sayfullo Saipov – un Ouzbek de 29 ans arrivé aux Etats-Unis en 2010 – à Guantanamo, la base américaine sise à Cuba qui sert de centre de détention, très controversée, d’individus accusés d’avoir participé à des entreprises djihadistes.

«Satisfait» de son acte
L’assaillant a été interpellé par les Forces de l’ordre mardi 31 octobre, après qu’il a percuté des passants avec une camionnette de location, faisant huit morts et douze blessés. Blessé au ventre lors de son arrestation, il a été interrogé par la police sur son lit d’hôpital, où il a dit aux enquêteurs qu’il planifiait son geste depuis longtemps. Il a revendiqué son appartenance au groupe djihadiste Etat islamique (Ei) et s’est dit «satisfait» de son acte. Il a même demandé à pouvoir déployer le drapeau noir de l’Ei dans sa chambre d’hôpital, selon les enquêteurs.
Inspiré par de nombreuses images de propagande de l’Ei trouvées dans ses deux téléphones portables, Sayfullo Saipov préparait son attaque «depuis un an environ» et s’était décidé pour une attaque au camion-bélier il y a deux mois, dit la plainte du procureur. Sayfullo Saipov dit avoir choisi le jour d’Halloween «pour être sûr qu’il y aurait beaucoup de gens dans les rues», ajoute la plainte. Il a aussi reconnu être l’auteur des écrits en arabe, mentionnant l’Ei, trouvés à proximité du camion par les enquêteurs.
lemonde.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here