PARTAGER

Beaucoup de circonvolutions n’ont pas empêché d’atterrir là où il fallait. On ne parle pas des avions qui ont égayé les spectateurs hier à l’inauguration de l’Aibd. C’est plutôt Macky Sall, dans sa recherche de la formule magique pour éteindre définitivement la polémique avec Abdoulaye Wade. Notre prési national a eu toutes les difficultés à reconnaître ce qui appartient à César et à donner ce qui revient à Abdoulaye Wade. Il a cherché à le mettre au même rang que ses prédécesseurs socialistes. Heureusement que l’aérodynamique des avions l’a inspiré et il a pris de la hauteur dans son discours en wolof, et reconnu nettement ce que le nouvel ouvrage devait à Wade. Pourquoi n’avoir pas commencé par là tout simplement ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here