PARTAGER
Alioune Sarr, ministre du Commerce...

Le plan d’action pour la filière mangue de la région de Ziguinchor connait d’une manière globale, un niveau d’exécution satisfaisant ; cela grâce à l’implication des services de la région et des acteurs, s’est félicité le ministre du Commerce, du secteur informel, de la consommation, de la promotion des produits locaux et des Pme venu au port de Ziguinchor mardi procéder au lancement de la campagne de commercialisation de la filière mangue. Alioune Sarr a profité de l’occasion pour remettre 10 motos tricycles acquises dans le cadre du projet d’amélioration de la compétitive de la mangue sénégalaise à des femmes productrices de la région qui sont, soutient-il, très engagées dans la transformation et la commercialisation. Ces dernières en avaient fait la demande   lors  du Conseil régional de développement (Crd) spécial de novembre 2015 tenu à Bignona ; et dont l’objectif était de mobiliser les acteurs de la filière mangue, les collectivités locales, les structures d’appui au secteur privé, les partenaires au développement pour agir ensemble afin de prendre en charge les difficultés qui minent cette filière. «C’est au sortir de cette rencontre que j’avais donné des instructions au chef du projet d’amélioration de la compétitivité de la mangue sénégalaise de prendre les dispositions utiles pour  aider les populations à lever les contraintes», a-t-il indiqué. Et c’est dans cette perspective, poursuit M. Sarr, qu’un plan d’action de la filière mangue de la région de Ziguinchor a été adopté dans le but d’augmenter l’offre exportable de mangues, mais également de diversifier les marchés d’exportation à travers l’identification de nouveaux débouchés au niveau national et international. Revenant sur la mise en œuvre  de ce plan d’action adopté à Bignona, le ministre Alioune Sarr a fait état des principales activités exécutées principalement, par le projet et les partenaires. Il souligne entre autres, l’organisation par l’Agence sénégalaise de promotion des exportations (Asepex) d’une session de formation qui a permis le renforcement de capacités de 550 acteurs de la région dans les domaines de l’horticulture et de la protection des végétaux ; l’investissement de 162 millions de francs Cfa dans le renforcement de capacités techniques par rapport à la lutte contre la mouche des fruits ; l’appui conséquent de kits de transformation sous forme d’emballages, d’équipements. A ces réalisations s’ajouteront prochainement, la création de 13 unités de transformation de la région, à travers le projet d’amélioration de la compétitivité de la mangue sénégalaise.
imane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here