PARTAGER

Saïdou Nourou Bâ n’aura pas la tâche facile. Le président du Cadre de concertation sur le processus électoral aura fort à faire avec des ego presqu’inconciliables, une crise de confiance abyssale entre pouvoir et opposition. Mais il aura surtout la délicate mission de faire revenir les boycotteurs sur la table. Et eux peuvent encore douter de la «sincérité» de ce dialogue, mais ne peuvent plus rester en marge de ce qui accouchera de ce dialogue. Puisque, en définitive, c’est de la transparence des élections à laquelle ils appellent de tous leurs vœux qu’il s’agit. Disons seulement de la Présidentielle de 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here