PARTAGER

En cas de réélection, Macky Sall s’engage à créer 1 million d’emplois. C’est l’une de ses promesses hier lors de son meeting au stade Alassane Djigo de Pikine.

La banlieue était en effervescence hier. Après une caravane dans les différentes communes de Pikine, le candidat de la coalition Benno bokk yaakaar (Bby) avait donné rendez-vous à ses militants et sympathisants au stade Alassane Djigo dans l’après-midi. Une pelouse avec une foule compacte qui cache le gazon. Cette fois-ci, les organisateurs ont supprimé une tribune pour faire le plein à la découverte et la pelouse. D’ailleurs lors de la dernière rencontre des femmes de Benno bokk yaakaar, Awa Niang avait annonçait qu’il n’était pas question de quitter les tribunes avant que le chef de l’Etat ne quitte les lieux. L’attente a été longue et les militants, restés debout pendant des heures, s’impatientaient. A 18h passées de 45 minutes, Macky Sall fait son entrée dans le stade. Le cachet populaire et l’ambiance n’avaient rien à envier aux Navétanes. La foule surexcitée chante le Président sortant, avec les hymnes qui l’ont accompagné tout au long de la campagne. Macky Sall déroule alors ses promesses. «J’ai interrompu la caravane pour vous rejoindre. Je suis très content car c’est une dette que je vous ai payée en modernisant votre ville. Avec Promoville, nous allons davantage moderniser tout le département», a-t-il dit. Et c’est le chiffre du jour : 1 million d’emplois. Le candidat de la majorité présidentielle le promet aux jeunes, particulièrement ceux de la banlieue. «Là où je vous parle, mon gouvernement a créé 491 000 emplois entre 2012 et 2019. Cela est différent des emplois dans les secteurs de l’agriculture, du commerce, etc. J’ai pris un nouvel engagement, c’est-à-dire un million d’emplois pour le quinquennat. Et ces emplois seront issus entre autres des programmes d’habitat, d’agriculture», a-t-il précisé. Il a, en outre, rappelé le programme décennal qui a régler le problème des inondations qui ne sont plus, selon lui, qu’un «vieux souvenir».
La banlieue, c’est aussi l’insécurité. Macky Sall s’engage à construire 12 commissariats de Pikine et à Guédiawaye. Et pour l’amélioration de la mobilité urbaine, il annonce «250 Bus transit rapide pour un trafic fluide». Le candidat de Bby sera à Guédiawaye aujourd’hui pour un meeting au stade Amadou Barry.
latifmansaray@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here