PARTAGER

Le Forum social avait saisi l’Autorité de régulation des marchés publiques sénégalais (Armp) sur le contrat d’affermage de l’eau au Sénégal qui est attribué à l’entreprise Suez, «dans des conditions nébuleuses, non transparentes et partiales», selon le coordonnateur du Forum social sénégalais. 15 jours après sa saisine, Mamadou Mignane Diouf a été convoqué mardi par l’organe pour audition sur le contenu de sa saisine et sur les allégations de corruption qu’il a évoquées.
A sa sortie d’audience avant-hier, M. Diouf s’est expliqué sur ce qu’il appelle «conflit d’appel d’offres sur le marché d’affermage de l’eau à la société Suez». Le premier conflit d’intérêts, selon lui, est de constater l’amalgame de voir Suez être attributaire du marché de construction de l’usine de Keur Momar Sarr 3 et de constater en même temps que Suez est adjudicataire de l’appel d’offres pour le contrat d’affermage. Le deuxième conflit d’intérêts qu’il a décelé dans ce marché  a trait aux dons de matériaux offerts au ministre en charge de l’Hydrau­lique et de l’assainissement, qui est une personnalité hautement responsable du processus d’appel d’offres au moment où celui-ci a été lancé en 2016. En vérité, souligne Mignane Diouf, «même s’il s’agit de 5 francs à une personnalité impliquée dans le processus, il y a vice de procédure, manque de transparence et forcément dou­te».
Le troisième élément porte sur les propositions de coût de distribution de l’eau. Là où la Sde a proposé un coût tournant autour de 365 francs le m3, Suez a offert 390 francs le m3 et c’est elle qui a été désignée pour porter le contrat d’affermage. «Autrement dit c’est celui qui veut vendre l’eau plus chère aux Sénégalais qui va être choisi», s’est désolé M. Diouf. Il poursuit : «Aussi pour réaliser des adductions dans le système de l’eau, une entreprise demande 231 mille et une autre propose un coût de 190 mille et la commission du ministère décide de prendre l’offre la plus chère.»
Au-delà de l’Armp, l’Ofnac et des juridictions habilitées au Sénégal sur ce dossier seront saisis. «Nous avons saisi en portant plainte en France contre Suez dans son pays pour allégation de corruption constatée», a dit le coordonnateur du Forum social sénégalais qui s’est demandé à quoi va servir son audition vu que l’Armp a déjà pris une décision. «On nous dit que c’est deux démarches différentes. Nous allons voir», a conclu M. Diouf.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here