PARTAGER
Signature du contrat d’achat d’électricité.

Le Sénégal se dotera bientôt de deux nouvelles centrales solaires. Ce qui portera le nombre d’installations photovoltaïques à huit. Ce travail est le fruit d’un partenariat entre le Fonsis, Meridiam et Engie. En effet, ces trois structures, dans le cadre de Scaling solar, ont décidé d’un commun accord de construire deux centrales solaires à Kaél (département de Mba­cké) et Kahone (département Kao­lack) d’une capacité totale de 60 Mwc.
Les actionnaires ont signé ce mardi le contrat d’achat d’électricité avec la Senelec à qui le prix du kilowatt est vendu à moins de 25 francs Cfa.
Selon Ibrahima Kane, le Directeur général du Fonsis, ce projet estimé à 35 milliards de francs Cfa est initié par l’Etat du Sénégal qui sera accompagné par Ifc Advisory, la branche conseil de la Banque mondiale et Ifc. Ledit projet, poursuit-il, «est partie intégrante de la vision impulsée par Son Excellence Monsieur le président de la République, Macky Sall, pour le développement du secteur de l’énergie dans le cadre du Plan Sénégal émergent (Pse)».
Le Fonsis, informe Ibrahima Kane, a été associé à cette initiative par le ministre en charge de l’Energie en accord avec son collègue de l’Economie, des finances et du plan dans un modèle de développement inédit.
C’est dans ce sens, précise-t-il, que le Fonds souverain sénégalais a été désigné comme partenaire d’investissement de l’adjudicataire avec pour mission d’anticiper le développement. «A ce titre, nous avons créé les sociétés de projet et participé au financement des études initiales avant d’ouvrir le capital aux adjudicataires finaux que sont les sociétés Engie et Meridiam constitués en consortium, suite à un appel d’offres piloté par la Commission de régulation du secteur de l’électricité», conclut le Directeur général du Fonsis, qui n’a pas manqué de magnifier le partenariat entre sa structure et la Senelec.
Pour sa part, le Directeur général de la Senelec dira que ce projet conforte le Sénégal dans sa place de leader en matière de mix énergétique. «Si l’on combine l’hydroélectricité et le solaire, nous ne sommes pas loin de 22 % de productif dans notre parc», s’est réjoui Mouhamadou Makhtar Cissé.
Selon Karim Ndiaye, le Directeur général des sociétés Kaél S.A et Kahone S.A, le projet Scaling Solar permettra d’alimenter près de 600 000 ménages à un prix extrêmement compétitif. Le président de la Crse de rappeler que c’est sa structure qui a piloté l’appel d’offres qui a permis de sélectionner le consortium Méridiam-Engie qui a fourni la meilleure offre.
Le démarrage des travaux d’installation des deux centrales est prévu en début 2019.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here