PARTAGER

Par ailleurs, le Sels a condamné les dernières augmentations opérées par le ministère de l’Education nationale sur les frais d’inscription aux différents examens et concours. D’après cette organisation syndicale, cette décision du ministère «traduit la carence du gouvernement qui est incapable de trouver des financements innovants pour une prise en charge correcte des besoins du secteur de l’éducation et de la formation». D’après ces syndicalistes, les autorités ont choisi «la voie de la facilité en surchargeant davantage les parents d’élèves». Ils ont ainsi exigé «l’annulation immédiate de cette mesure unilatérale et impertinente».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here