PARTAGER

Manko wattu Senegaal (Mws) ne s’explique pas l’augmentation du nombre de députés dédiés aux Sénégalais de l’extérieur à 15. Cette coalition de l’opposition dénonce, à l’issue d’un séminaire, une «manipulation grossière faisant passer le nombre de députés de 150 à 165 après la mise en place récente du Haut conseil des collectivités territoriales». Mamadou Lamine Diallo et ses camarades ont décidé d’engager une «lutte multiforme pour s’opposer à cette nouvelle forfaiture du régime de Macky Sall». Par ailleurs, l’opposition n’a pas encore enterré le dossier Petro Tim et, de façon générale, la question de la gestion des ressources naturelles. Elle se dit «scandalisée» par la «désinvolture» du ministre en charge de l’Assainissement, Mansour Faye, beau-frère du Président Sall dont le département aurait été éclaboussé par une affaire des «marchés fictifs». «Ce énième scandale qui met au grand jour la gestion familiale calamiteuse de la dynastie Faye-Sall, après celle de Aliou Sall, frère du Président Macky Sall dans l’affaire Petro Tim/Timis Corpo­ration est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Trop c’est trop», fulmine Mws dans un communiqué. Les opposants rappellent d’ailleurs au chef de l’Etat que «le Peuple attend ses réponses aux huit questions sur la gestion du contrat de recherche de Petro Tim/Timis Corpo­ration et du gisement de 450 milliards de m3 de gaz découvert dans les zone offshore de St-Louis et Kayar».
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here