PARTAGER

«Le Sénégal prendra ses responsabilités», a assuré le ministre des Forces armées, Augustin Tine à l’occasion de la célébration de Noël, ce dimanche dans sa localité de Fandène à Thiès, à propos d’une éventuelle intervention sénégalaise en Gambie.  Surtout que le Sénégal est pressenti pour prendre le commandement des Forces de la Cedeao pour déloger Jammeh s’il s’entête à rester au pouvoir.
En phase avec la Cedeao, l’Union africaine et les Nations unies, le ministre de rappeler que «le président Jammeh a dirigé la Gambie pendant 22 ans», a-t-il soutenu à Seneweb. «Il aura été aux élections pour lesquelles les règles avaient été posées par lui-même. Aujourd’hui qu’il a perdu et que M. Barrow a gagné, je crois comprendre que le Président Jammeh entendra raison. Et que le 19 janvier il laissera la place à M. Barrow, le Président élu. C’est la volonté de la Cedeao et c’est la volonté du monde entier. Il a perdu, il doit accepter qu’il a perdu. Et que naturellement, qu’on fasse en sorte qu’il puisse se retrouver quelque part et vivre tranquillement sa vie. Le 19 il devra partir», insiste le ministre des Forces armées face à la presse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here