PARTAGER

Le directeur du Fonds de financement de la formation professionnelle et technique (3Fpt), Dame Diop, a présidé à Darou Khoudoss la cérémonie de remise d’attestations de fin de formation à des groupements de femmes. A cette occasion, il a remis des bons de formation à une cinquantaine de jeunes de ladite localité.

Une centaine de femmes issues des groupements féminins de la commune de Darou Khoudoss viennent de boucler une session de formation initiée par le Fonds de financement de la formation professionnelle et technique (3Fpt) dans le cadre de sa politique d’autonomisation des femmes. Il s’agit, en effet, avec cette formation, de mieux outiller les femmes sur la transformation des produits halieutiques, mais également la fabrication de savon, l’aviculture, la javellisation entres autres filières… «Nous sommes venus sur instruction du ministre Mamadou Talla, selon la vision du Président Macky Sall d’aller dans le Sénégal des profondeurs à la rencontre des populations jeunes, mais aussi des femmes pour leur donner les compétences dont ils ont besoin pour vivre de leurs activités génératrices de revenus», explique le directeur du 3Fpt au ministère de la Formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’artisanat, Dame Diop, au cours de la cérémonie de remise d’attestations de fin de formation à ces groupements de femmes. A l’occasion, il a procédé à la remise de bons de formation à une cinquantaine de jeunes de la commune de Darou Khoudoss dans des écoles et instituts de formation publics ou privés. «Notre mission, c’est de donner de la qualification et de la compétence aux jeunes et particulièrement aux femmes», explique M. Diop qui encourage les récipiendaires «à encore aller dans le sens de vivre de leurs activités». Et pour cela, assure-t-il, «nous ne ménagerons aucun effort pour vous accompagner davantage à avoir de la compétence dont vous avez besoin pour améliorer votre production». Remerciant le Dg de la 3Fpt pour avoir «fait du capital humain, qui est l’épine dorsale du développement local, une réalité à Darou Khoudoss, mais aussi d’avoir matérialisé la vision du Président Macky Sall qui a toujours misé sur la capacitation pour faire émerger le Sénégal», Fatou Manel Fall, présidente des groupements de femmes, a sollicité dans le cadre de la pérennisation du programme un accompagnement pour la mise en place des unités de commercialisation. Elle ajoute : «Nous voulons également l’extension de la formation dans les filières comme la topographie, la conduite de voiture et d’engin, car nous habitons dans une zone minière et nous manquons de centre de formation professionnelle.» Egalement, les femmes de la commune de Darou ont-elles demandé d’être accompagnées pour l’octroi de fonds pour démarrer leurs activités, car «le 3Fpt a forgé en nous des entrepreneurs, il a également initié en nous la culture de la compétence, une gestion collégiale et il a fait de nous de futurs leaders». En réponse, le directeur de la 3Fpt de rassurer que conformément à sa mission, sa structure donnera «une réponse positive à cette demande de formation». S’agissant du financement des femmes de Darou Khoudoss, il informe que le 3Fpt est en train de travailler sur une convention avec la Délégation à l’entreprenariat rapide (Der) dont l’objectif sera de pouvoir assurer le financement de toutes les entités qu’il forme. Et de promettre : «Je vous assure ici qu’à la fin de cette convention, personnellement je prendrai la défense de tous les groupements de femmes de la zone des Niayes qui sont formés pour qu’ils soient financés par la Der.»
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here