PARTAGER

Les députés ont adopté hier le projet de loi autorisant le président de la République du Sénégal à ratifier le Millenium challenge compact (Mcc), signé à Washington (Etats-Unis), le 10 décembre 2018.
«Les relations de coopération économique entre les Etats-Unis d’Amérique et le Sénégal se sont diversifiées en raison des évolutions qui ont marqué leur coopération, depuis l’accord concernant l’assistance économique et technique, signé à Washington le 13 mai 1961», a dit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Sidiki Kaba, lors d’une séance plénière à l’Assemblée nationale.
Selon lui, le Sénégal, à travers son ministère de l’Economie, des finances et du plan, et les Etats-Unis d’Amérique ont instauré, lors de cette rencontre à Washington, «à travers la signature du second Millenium challenge compact, un cadre normatif et institutionnel en vue d’apporter au Sénégal et à titre gracieux une assistance financière».
«Notre pays, préalablement à cet accord, a proposé dans une démarche participative et inclusive un programme visant l’amélioration de la productivité des entreprises et des ménages à travers un coût de l’énergie optimisé dans les facteurs de production et un grand accès à l’électricité», a dit Sidiki Kaba.
«C’est ainsi qu’il fut mis en place, par décret n°2016-1782 du 10 novembre 2016, l’Unité de formation et de coordination du second programme Mca-Sénégal (Ufc-Mca Sénégal)», a-t-il ajouté.
Il a par ailleurs souligné que «le gouvernement s’engage à ce que le programme, le financement du Mcc, les intérêts ou revenus perçus du financement du Mcc, les paiements y relatifs, etc., soient exonérés de tout paiement ou imposition de taxes, de tout droit, prélèvement contribution ou autres charges similaires».
Notre pays, en exprimant son consentement à être lié au présent compact, consacre la transition de la phase de formulation des projets susmentionnés à celle de leur mise en œuvre pour le bénéfice du Peuple sénégalais, a fait savoir le ministre.
Ce présent accord, essentiellement centré «sur la coopération bilatérale, économique et financière, est articulé autour de la modernisation et du renforcement du réseau de transport de la Senelec, de l’amélioration de l’accès à l’électricité en zone rurale et périurbaine et de l’amélioration du cadre légal et renforcement de capacités des acteurs du secteur», a expliqué M. Kaba.
Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here