PARTAGER

Le président de l’Assemblée nationale du Gabon Faustin Boukoubi, accompagné de son ambassadeur à Dakar, a visité vendredi les installations de l’autoroute de l’avenir au poste de péage de Rufisque. C’est d’ailleurs l’ambassadeur Régis Onanga Ndiaye qui a porté la parole du chef du Parlement au micro des journalistes. «Je ne suis pas impressionné parce je suis un résident local, mais en bon Africain, je dis que l’expérience  sénégalaise mérite d’être connue, découverte et surtout partagée, notamment dans le cadre de tout ce qui peut constituer des éléments de coopération Sud-Sud», a relevé M. Ndiaye. «Les investissements que nous découvrons ici au Sénégal n’ont rien à envier à ce que je vois en Europe», a-t-il poursuivi dans son éloge aux installations visitées. Et sur l’objet de la visite, il a dit : «Venir voir ce que nos frères sénégalais ont réalisé afin de nous en inspirer pour réussir des investissements de la même mesure chez nous au Gabon.» Le vœu le plus ardent de la délégation conduite par Faustin Boukoubi est ainsi de voir cette belle expérience être dupliquée au Gabon. «Si Eiffage a pu apporter le développement ici au Sénégal, il faut bien que d’autres puissent s‘en inspirer. Ce qui est le cas dans beaucoup d’exemples et le Gabon n’exclut pas de venir apprendre, découvrir et puis voir dans quelle mesure, dans un avenir proche, travailler ou avec le groupe Senac ou avec Eiffage ou avec d’autres partenaires au développement», a fait savoir M. Ndiaye qui a dans la même veine exhorter le directeur de Senac Sa à visiter son pays pour «un début de solution»  au vœu de voir Libreville disposer d’une pareille infrastructure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here