PARTAGER

Le koriste Ablaye Sissoko a rendu hommage le samedi à Habib Faye, avec qui il a collaboré pendant plusieurs années. Les deux artistes partageaient la scène Off «Autour de minuit», qui se tient chaque année pendant toute la période du festival international de jazz de Saint-Louis, à l’institut français.

Il ne pouvait en être autrement, tellement les deux hommes étaient proches et même complices. Les deux amis faisaient courir les amateurs de jazz ou tout simplement de bonne musique. Beaucoup de festivaliers se plaisaient à venir regarder le formidable duo sur la scène de minuit au Centre culturel français de Saint-Louis. Habib avec sa guitare basse et Ablaye avec sa kora célébraient annuellement la rencontre entre ces deux instruments pour servir à leurs fans un spectacle exceptionnel. Cette année-ci également, ils devaient remettre ça, mais Dieu en a décidé autrement avec le décès de Habib Faye la semaine dernière.
Une circonstance que regrette Ablaye Cissoko. «Cette année, il était prévu que notre grand frère et ami Habib dirige cette scène, car je ne devais pas être là à cette période. Il devait gérer et à mon retour le 30 avril, on avait prévu de jouer ensemble. Mais Dieu en a décidé ainsi, cela n’a pas eu lieu et Habib n’est plus parmi nous», indique-t-il avant d’expliquer avoir longtemps hésité à honorer ce rendez-vous annuel. «On le fait aussi pour sa mémoire, car comme on dit en wolof, il n’a pas gâché la musique, il a vécu dans cela, il ne savait faire que cela, on a vraiment une pensée pour un homme multidimensionnel.»
Ablaye Cissoko expliquera d’ailleurs avoir terminé l’enregistrement d’un album, fruit de leur collaboration musicale. Un album dont la sortie sera, dit-il, laissée à l’appréciation de la famille du défunt. Le koriste de Saint-Louis n’a pas manqué l’occasion de dire tout le bien qu’il pensait de Habib Faye, avec qui il avait beaucoup de projets de tournées nationales et internationales, dont la plupart ont été annulées, à l’exception d’un festival en France, maintenu pour lui rendre hommage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here