PARTAGER

Tapis rouge pour la Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire, invitée d’honneur du 25ème Fespaco, anime, aux côtés d’autres pays, la place de la Nation de Ouagadougou, un village de 1200 m², reflétant un pan de la culture ivoirienne. La coupure du ruban du village Akwaba de Côte d’Ivoire a eu lieu devant un riche parterre d’artistes ivoiriens venus rehausser de leur présence cet évènement. Le village Akwaba, situé à l’angle sud-est de la place de la Nation, comprend une grande tente blanche climatisée de 1200 m² avec tout autour, des stands de même couleur. Dès l’entrée de la grande tente, se dresse une majestueuse sculpture de baobab, avec une photo du Président Alassane Ouat­tara accrochée au tronc. Un joli tableau célébrant «le mariage» entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, avec des caricatures souriantes du Président Ouattara et du Président du Faso Roch Kaboré, est également perceptible de loin.
En plus du village Akwaba, l’aire de la place de la Nation de Ouagadougou est aussi occupée par plusieurs dizaines de stands, d’exposants locaux et des pays de la sous-région.  Pour cette édition, des centaines d’Ivoiriens ont fait le déplacement sur Ouaga­dougou en vue de rehau­sser l’image de leur pays dans cette rencontre panafricaine.

Ouattara attendu à la clôture

On annonçait sa présence au Burkina pour l’édition 2017, mais à l’ouverture du 25ème Fespaco, le ministre ivoirien de la Culture et de la francophonie, Maurice Bandaman Koua­kou, a annoncé le Président ivoirien, Alassane Ouattara, sera bel et bien présent à la cérémonie de clôture dudit festival, le 4 mars.
Remerciant les autorités burkinabè pour le choix de la Côte d’Ivoire comme invitée d’honneur de l’édition 2017 du Fespaco, le ministre Maurice Bandaman a indiqué qu’une délé­gation forte de plus de 300 per­sonnes est présente à Ouaga­dougou dans le cadre de ce rendez-vous des arts. C’est aussi pour marquer favorablement sa position d’invitée d’honneur que la Côte d’Ivoire a mis à la disposition du comité d’organisation la somme de 50 millions de francs Cfa, précise-t-on. Un vrai lobbying qui permettra à ce pays d’obtenir l’Etalon d’or de Yennenga ? Wait and see.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here