PARTAGER

La commune de Gorée n’a pas été épargnée par les intempéries qui ont  plombé l’île historique, confrontée à une pénurie d’eau depuis samedi. «Depuis hier matin (samedi) à 8 heures, on s’est réveillé en se rendant compte qu’il n’y avait pas d’eau et c’était vraiment une pénurie générale dans l’île. Nous avions même pensé que c’était juste un arrêt pour travaux. Mais on s’est rendu compte que c’était plus grave. La canalisation sous-marine qui part de Dakar pour alimenter Gorée a été endommagée et c’est certainement lié aux intempéries et à la pluie, la mer étant agitée», explique le maire de Gorée. Me Augustin Senghor dit avoir saisi les autorités, à savoir le préfet, le sous-préfet, le gouverneur «qui se sont investies au côté de Sen’Eau pour savoir les causes de cette pénurie d’eau».
Aujourd’hui, la population se retrouve dans une situation «incon­fortable». «Gorée étant enclavée, n’ayant pas d’autres réserves parce que celle qui servait de réserve de secours n’avait pas été alimentée au préalable», renseigne Me Senghor qui indique «que toutes les réserves d’eau minérale dans les boutiques et magasins ont été achetées». «La seule alternative qui s’offre aux habitants de l’île est la réserve de 500 m3 qui se trouve à l’école d’excellence Maria­ma Ba à partir de laquelle s’approvisionnent les Goréens. Et elle se révèle être insuffisante pour couvrir les besoins de la commune», poursuit Me Sen­ghor.
Remerciant la Liaison maritime et le Port qui ont mis à la disposition des populations une chaloupe pour aller chercher de l’eau à Dakar, le maire espère une issue rapide avec «des mesures prises aujourd’hui (hier) avec les sociétés de travaux sous-marins pour réparer l’avarie. On espère qu’au plus tard mardi, l’eau puisse revenir à la normale», rassure Me Senghor.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here